/news/currentevents
Navigation

Le gardien de camp de vacances «Pellicule» Tremblay à l’ombre pour 2 ans

Sébastien « Pellicule » Tremblay 
sera tenu loin des enfants pendant 
les cinq années qui suivront sa sortie de prison.
Photo ROGER GAGNON Sébastien « Pellicule » Tremblay sera tenu loin des enfants pendant les cinq années qui suivront sa sortie de prison.

Coup d'oeil sur cet article

Le gardien de camp de vacances Sébastien Tremblay, aujourd’hui âgé de 25 ans, est finalement condamné à deux ans pour cinq attouchements sur des garçons de 8 à 11 ans au cours de l’été 2013.

Tremblay, de son surnom de camp « Pellicule », persiste à nier avoir touché le pénis, les fesses, le ventre et les cuisses de cinq garçons à des fins sexuelles, mais il n’a pas porté les verdicts de culpabilité en appel.

Victimes mineures

Il s’introduisait dans les chambres de ses victimes au coucher et au lever et les flattait, avait-il reconnu à son procès qui s’est étalé d’octobre 2015 à juillet 2016, avec un verdict de culpabilité prononcé en octobre 2016.

Les enfants ont témoigné à huis clos.

Le juge Paul Guimond de la Cour du Québec a retenu comme facteurs aggravants le jeune âge des victimes et les séquelles qu’elles ressentent pour imposer une peine plus élevée que celle de 15 mois formulée par la défense.

En plus de son poste de gardien au lac Pouce, Tremblay a perdu un deuxième emploi dans une garderie et toute possibilité de carrière auprès des enfants, dans le futur.