/finance/business
Navigation

Hydro veut construire et opérer un parc solaire de 100 MW

Le projet atteindrait 200 M$ et serait situé au sud du Québec

ENERGIE-SOLAIRE-GOUVERNEMENT-ENVIRONNEMENT-ARCHIVES
AFP Hydro-Québec envisage d’ériger un parc solaire sur un terrain de 2,5 km2 dans le sud du Québec, où le taux d’ensoleillement est élevé. Sur la photo, le parc photovoltaïque de Weinbourg, en France, est doté de 36 000 m2 de panneaux faisant office de toiture.

Coup d'oeil sur cet article

Hydro-Québec a la ferme intention de construire et d’opérer un parc solaire de 100 mégawatts (MW) au Québec au cours des prochaines années. Les investissements pourraient atteindre les 200 millions $.

«C’est un projet très sérieux qui se fera en différentes phases», a confirmé, mardi, au Journal, le porte-parole de la société d’État, Marc-Antoine Pouliot.

Selon nos informations, Hydro-Québec viserait une entrée en service de son premier parc solaire de panneaux photovoltaïques en 2020.

Un vaste terrain de 2,5 km2 situé au sud du Québec serait ciblé en raison du taux d’ensoleillement élevé près de la frontière américaine.

Or, contrairement au développement de la filière éolienne au Québec, Hydro- Québec n’aurait pas l’intention de procéder à des appels d’offres pour acheter de l’énergie solaire à des producteurs privés.

Hydro-Québec Production serait le promoteur du parc solaire et son opérateur. Les investissements requis auraient ainsi peu d’incidence à la hausse sur les tarifs d’électricité des clients de la société d’État.

Virage nécessaire

Selon Hydro-Québec, le virage à l’énergie solaire serait devenu incontournable en raison des faibles coûts de production (entre 4 et 8 cents du kilowattheure) et du développement technologique.

En janvier dernier, le président d’Hydro-Québec, Éric Martel, avait confié au Journal, lors de son passage au sommet économique de Davos, en Suisse, que la société d’État envisageait de se tourner vers l’énergie solaire.

«Si c’est rentable, Hydro-Québec pourrait considérer créer une business pour faire du solaire. On pourrait faire l’acquisition d’une boîte qui en fait déjà ailleurs pour venir s’implanter au Québec. Ça peut aussi être un partenariat», avait-il laissé entendre.

Des Chinois dans le coup?

Le projet de parc solaire d’Hydro-Québec fait déjà saliver des partenaires d’affaires potentiels.

La société chinoise Linao Solar Power vient d’embaucher un lobbyiste au Québec pour tenter de séduire Hydro-Québec.

«On aimerait mettre sur pied une coentreprise pour fabriquer et installer des panneaux solaires au Québec», a souligné hier Gilles Coulombe, de Linao Solar Power.

Le fabricant de panneaux solaires chinois, présent dans plus de 30 pays dans le monde, croit que la Caisse de dépôt et placement et le Fonds FTQ pourraient également faire partie de l’aventure.

Hydro-Québec et l’énergie solaire

  • Hydro-Québec croit que l’autoproduction en énergie solaire sera rentable pour ses clients d’ici 2025.
  • Hydro-Québec et Sony travaillent sur une super batterie pouvant stocker 1,2 mégawatt (MW) d’électricité produite en solaire.
  • La production d’un mégawatt d’énergie solaire nécessite un terrain de 220 000 pieds carrés.