/news/currentevents
Navigation

Un enfant de trois ans s’évade nu de chez lui

Un jeune garçon s’est enfui en pleine nuit de sa maison de la rue Fradette, dans l’arrondissement Chicoutimi. Il a marché un kilomètre avant d’être retrouvé sain et sauf.
Photo Roger Gagnon Un jeune garçon s’est enfui en pleine nuit de sa maison de la rue Fradette, dans l’arrondissement Chicoutimi. Il a marché un kilomètre avant d’être retrouvé sain et sauf.

Coup d'oeil sur cet article

Le pire a été évité dans la nuit de mardi à mercredi, alors qu’un jeune garçon de trois ans s’est échappé de chez lui et a marché un kilomètre avant d’être aperçu par un passant.

Le jeune enfant a donné la frousse à ses parents alors qu’ils se sont réveillés dans une maison vide. Le gamin a décidé de sortir marcher, sans raison apparente, en pleine nuit.

L’enfant a quitté son domicile en passant par la porte-patio et a déambulé jusqu’à ce qu’il ne reconnaisse plus où il était. Il se trouvait alors à un kilomètre de sa maison.

RETROUVÉ PAR UN PASSANT

Vers 23 heures, mardi, les policiers ont reçu l’appel d’un passant qui se promenait sur la rue Fradette, dans l’arrondissement de Chicoutimi, qui avait retrouvé le garçon.

Le bambin marchait sans vêtements, en bordure de la chaussée, quand il a été aperçu devant le dépanneur da Silva.

Les policiers sont rapidement intervenus et ont pris le temps d’examiner l’enfant, la température étant tout de même fraîche la nuit dernière, malgré l’été qui vient de débuter. Comme l’enfant allait bien, il n’a pas été transporté à l’hôpital.

Selon ce que raconte le porte-parole de la Sécurité publique de Saguenay, Bruno Cormier, « les agents qui étaient sur place lui ont posé des questions pour tenter de découvrir qui étaient ses parents et sur quelle rue il habitait ».

Comme il était un peu confus, l’enfant n’a pas réussi à répondre et à indiquer d’où il venait ni où il habitait.

SAIN ET SAUF

Au même moment, les parents de l’enfant, pris de panique, ont appelé le 911.

Un autre marcheur qui passait par là a identifié ceux qu’il pensait être les parents de l’enfant et la famille a été réunie.

Comme c’est la procédure, la Direction de la protection de la jeunesse a été avisée de cette situation.

L’enfant était cependant en parfaite santé et est retourné dormir chez lui.