/entertainment/music
Navigation

Valaire: un show funky et ensoleillé

Le groupe aborde sa prestation au FIJM avec confiance et plaisir

Coup d'oeil sur cet article

De retour d’Europe, Valaire s’apprête à renouer avec une scène qu’il a déjà eu le privilège de fouler, il y a six ans, dans le cadre d’un grand événement présenté par le Festival de jazz. « La grosse scène, quand tu l’as faite une fois, c’est sûr que tu en deviens dépendant ! » a lancé Luis, l’un des cinq membres du groupe, en entrevue.

En 2011, juste avant qu’ils ne se présentent devant une place des Festivals bien remplie, armés des chansons de leur opus Golden Bombay, les musiciens s’étaient mis une pression énorme sur les épaules.

«C’était la première fois qu’on faisait la grosse scène, mais en plus, c’était dans le cadre du grand événement [...] Il y a une pression de la part du Festival pour que le gros show, cette année-là, ce soit toi qui le rendes», a souligné Luis.

Aujourd’hui, deux albums plus tard et quelque 300 concerts supplémentaires derrière la cravate, c’est avec une tout autre attitude que le groupe aborde les prestations qu’il offrira sur la place des Festivals, ce vendredi soir, à 21 h et 23 h.

«Notre show est déjà extrêmement festif, funky et ensoleillé, a dit le musicien. Nous n’avons pas besoin d’ajouter d’extravagances pour que ce soit un show super efficace. Cette fois-ci, nous serons dans la confiance et dans le plaisir plutôt que dans la nervosité.»

Nouveau venu

Sur Oobopopop, album qui a vu le jour en septembre dernier, on peut entendre des artistes comme Pierre Kwenders, Kahli Abdu et Alan Prater, que le groupe considère aujourd’hui comme son « sixième membre ».

«C’est la première fois que l’on accueille quelqu’un d’autre avec nous, en tournée, a expliqué Luis. Franchement, le fit est vraiment très bon. C’est devenu un bon ami, mais aussi un bon complice musical. Il a beaucoup à nous enseigner.»

Prater, musicien et chanteur chevronné (il a notamment partagé la scène avec Michael Jackson, dans les années 1980) que l’on peut aussi voir avec la talentueuse bande de The Brooks, a beaucoup de points communs avec les membres de Valaire.

«Il a monté une espèce de brass band, quand il était jeune, et il a grandi avec lui. C’est un peu comme ça qu’il a bâti sa carrière, en jouant avec ses chummys d’enfance. Aujourd’hui, de pouvoir jouer avec cinq chummys d’enfance comme nous, je pense que ça lui parle beaucoup.»