/sports/opinion/columnists
Navigation

La pourvoirie Saint-Zénon, un site unique

Pourvoirie Saint-Zénon
Photo Julien Cabana Dès votre arrivée à l’accueil de la pourvoirie, vous allez réaliser que Richard Handfield n’a rien ménagé pour personnaliser les lieux.

Coup d'oeil sur cet article

LAC BOIS-FRANC | Dans le monde de la pourvoirie, il existe un petit club sélect de pourvoiries qui sortent vraiment de l’ordinaire. La pourvoirie Saint-Zénon fait partie de ce groupe.

C’est en 1991 que Richard Handfield, en compagnie d’associés, se portait acquéreur de La Glacière Fishing Club.

«À ce moment-là, il y avait seulement sept chalets qui étaient construits à l’ancienne, sans service, affirme Handfield. Ils manquaient vraiment de commodités. Il nous a fallu deux ans pour les mettre à la page. À ce moment-là, on peut dire que nous avions vraiment une pourvoirie capable d’accueillir de belle façon les amateurs de pêche.»

Après avoir rebâti les routes de la pourvoirie pour les rendre carrossables en voiture, il y a eu la construction de trois nouveaux chalets sur les bords du lac Bois-Franc, en plus d’une série de petites cabines.

En 2002, après avoir racheté ses associés, il devient propriétaire en compagnie de sa conjointe, Marie-France Trudeau.

«Nous avons vraiment donné un grand coup de barre à la pourvoirie en électrifiant, avec une ligne privée, neuf chalets. Cela nous a permis de pouvoir offrir un hébergement de grande qualité avec entre autres des gros chalets pouvant accueillir 20 personnes. Nous pouvions ainsi répondre à la demande de groupes qui voulaient vivre un séjour de pêche en pleine nature, dans un confort plutôt unique.»

TOUT UN TERRITOIRE

Au total, la pourvoirie compte 15 chalets, dont certains seuls sur un lac. La pêche est offerte sur neuf lacs. Tout le réseau routier est exemplaire, ce qui permet les déplacements en voiture partout sur le site. La capacité d’accueil est de 140 personnes.

«Nous sommes d’abord et avant tout une pourvoirie de pêche, lance Handfield. Notre vocation n’a pas changé et elle ne changera pas. Nous offrons la pêche de la truite mouchetée et de la truite arc-en-ciel sur l’ensemble de nos lacs.»

Effectivement, nous avons été à même de constater que le poisson répondait bien à l’appel. Pour notre excursion, le pourvoyeur avait retenu les services d’une guide bien spéciale, Roseline Poirier-Arcand, qui fréquente le territoire depuis de nombreuses années. Ses connaissances nous ont permis de capturer de belles mouchetées avec la Lake Clear Deep de couleurs arc-en-ciel avec un bas de ligne de 48 pouces. Pour la mouche, la mouche Miracle, ou A-13, nous a donné de très bons résultats.

Le plan de gestion de la pêche est assez unique. Tout est conçu de façon à vous assurer un succès de pêche très intéressant. En plus de la pêche avec séjour, la pourvoirie offre aussi de la pêche quotidienne.

À VIVRE

Si vous vivez un séjour à cette pourvoirie, vous allez vous en rappeler. Ce n’est pas sans raison que la clientèle demeure fidèle comme Roseline, qui s’y rend depuis plus de 20 ans. Comme le disait un slogan publicitaire : L’essayer, c’est l’adopter. En construisant sa pourvoirie, Richard Handfield a réalisé un rêve, lui qui vivait auparavant dans le monde du camionnage. Il a très bien su faire partager sa passion. Pour tout savoir, vous pouvez rejoindre les gens de la pourvoirie au (450) 884-5320. Pour vous donner une idée du territoire : www.pourvoirie-stzenon.com.

LA RELÈVE DANS CHARLEVOIX

Pour les mois de juillet et août, 11 pourvoiries de Charlevoix vont offrir un forfait spécial pour favoriser la relève. Pour 85 $ par personne pour une durée de deux à cinq nuits, vous aurez droit au chalet, aux embarcations avec équipement de sécurité, à l’encadrement professionnel et aux différentes activités offertes par les pourvoyeurs. Les enfants âgés de 14 ans et moins seront admis gratuitement. Des équipements de pêche seront aussi disponibles. Pour tout savoir :

www.releveenpourvoirie.com.

VISITEZ LE BOISÉ HÉRITAGE FAUNE

Jusqu’au 13 août prochain, la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs vous attend à son boisé Héritage Faune, situé au 162 rue du Brome, à Saint-Augustin-de-Desmaures. Ouvert de 9 h à 17 h, le site vous fera découvrir la vie du dindon sauvage, une exposition permanente sur la chasse, la pêche, le piégeage, les appelants, de même qu’une belle collection d’oiseaux et différents spécimens d’oiseaux naturalisés. Pour en savoir plus :

www.fedecp.com.

RÉSERVE FAUNIQUE DE PORTNEUF

Sur le territoire de la réserve faunique de Portneuf, vous pouvez tenter votre chance pour capturer de la truite mouchetée, du touladi (truite grise), de la moulac, de l’omble chevalier et même du maskinongé. C’est une situation assez exceptionnelle, à peine à une heure de Québec. Pour en savoir plus : (418) 323-2028.

NOUVELLE CHAÎNE SUR VIDÉOTRON

La chaîne Seasons, la chaîne francophone de découverte dédiée à la chasse, à la pêche et à la nature est maintenant offerte aux abonnés de Vidéotron au canal 649. «Nous existons depuis 20 ans, souligne le grand patron de la chaîne Rémy Castaing. Nous sommes là pour offrir aux amateurs des aventures qui se passent un peu partout dans le monde, mais aussi chez eux, au Québec. Nous allons tourner cette saison au moins trois émissions au Québec. Le reste de la programmation sera complétée avec des aventures que nous avons déjà filmées un peu partout dans le monde. Nous voulons offrir quelque chose de nouveau.»