/sports/soccer
Navigation

L'Amérique du Nord se mobilise pour la Coupe du monde 2026

L'Amérique du Nord se mobilise pour la Coupe du monde 2026
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le Canada, le Mexique et les États-Unis ont officiellement formé un comité de candidature unie pour lancer le processus visant à amener la Coupe du monde de la FIFA 2026 en Amérique du Nord.

La nouvelle a été diffusée, jeudi, dans un communiqué émis par Canada Soccer.

«Spécialement adaptée pour gérer le format élargi du tournoi à 48 équipes, cette candidature conjointe sans précédent sera la mieux placée pour unifier le monde afin de célébrer le plus grand événement sportif de la planète», a-t-on avancé.

Un conseil d’administration a été mis sur pied et 10 membres ont été confirmés.

Les personnes impliquées incluent logiquement des représentants des trois fédérations membres et de la CONCACAF : Sunil Gulati (président), Steven Reed (Canada), Peter Montopoli (Canada), Decio De Maria (Mexique), Guillermo Cantu (Mexique), Carlos Cordeiro (États-Unis), Donna Shalala (États-Unis) et Dan Flynn (États-Unis), ainsi que le commissaire de la Major League Soccer, Don Garber (États-Unis), et le président de la CONCACAF, Victor Montagliani.

«Canada Soccer est ravi de franchir cette étape importante dans notre collaboration avec le Mexique et les États-Unis pour notre candidature unie afin d’accueillir la Coupe du Monde de la FIFA 2026 avec la formation du comité de candidature unie, a indiqué Reed. Nous avons confiance que l’expertise collective et l’expérience des membres du comité se traduiront par une candidature de classe mondiale digne du sport le plus populaire du monde.»

La FIFA a établi le 11 août comme date limite pour que les associations confirment leur intention de déposer une candidature pour accueillir la Coupe du monde de 2026.

Des matchs à Montréal?

Le 22 juin dernier, la chaîne TVA Sports informait que la Ville de Montréal avait déjà formé son propre comité afin d’étudier la faisabilité de recevoir un ou plusieurs matchs dans la métropole.

Le Stade olympique pourrait alors accueillir des parties.