/misc
Navigation

Nos auteurs

Jean-Marc Légercombat des générations

La nouvelle gang d’écolos

Connaissez-vous vraiment les milléniaux?

There Is No Planet B card with a beach background
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Voici la quatrième chronique écrite à quatre mains, sous forme d’une discussion entre un baby-boomer (le sondeur Jean-Marc Léger, âgé de 56 ans) et son fils, un millénial (l’étudiant en journalisme Philippe Léger, âgé de 22 ans).


Un Québécois moyen, c’est celui qui consomme 400 litres d’eau par jour, un record canadien. C’est celui qui génère 700 kg de déchets résiduels par année, un autre triste record canadien. C’est aussi celui qui achète chez Wal-Mart ou Costco des produits étrangers provenant du bout du monde ayant voyagé par bateau, par avion et par camion, et qui chiale que nos gouvernements ne s’occupent pas assez de l’environnement.

Un Québécois moyen texte avec son portable Samsung de Corée du Sud, joue avec sa PlayStation japonaise, utilise le moteur de recherche Google, achète des produits étrangers sur Amazon, regarde des films américains sur Netflix, streame de la musique américaine sur Spotify et ouvre son ordinateur Lenovo de Chine pour critiquer son gouvernement qui ne fait rien pour favoriser l’économie locale.

Un Québécois moyen conduit un gros véhicule utilitaire sport (VUS) et fait le plein avec du pétrole d’Arabie saoudite, du Nigeria, d’Algérie ou du Venezuela. Il achète une centaine de produits cosmétiques et de beauté, d’appareils électroniques et ménagers, de vêtements et accessoires dérivés du pétrole tout en blâmant l’exploitation du pétrole en Alberta.

JML : Les Québécois sont de grands parleurs et de petits faiseurs sur les questions environnementales. Ils sont plus exigeants envers leurs gouvernements, leurs entreprises ou même leurs voisins qu’envers eux-mêmes. J’espère­­­ que les milléniaux feront mieux que nous.

PL : Il y a une différence fondamentale entre nos deux générations : l’environnement est pour vous une priorité parmi d’autres, alors que l’environnement et la santé sont nos vraies priorités. Simplement parce que nous n’avons plus le choix. Il y a urgence parce qu’on a attein­t le point de non-retour, ce qui n’était pas le cas dans votre temps.

JML : Les baby-boomers sont rapidement passés du déni, en niant le problème, au dépit, en disant qu’il était trop tard. D’ailleurs, encore aujourd’hui, le quart des milléniaux pensent que leurs efforts n’ont pas vraiment d’impact. On pellette le problème à l’autre génération en pensant qu’elle ne fera pas mieux. Du vrai baby-boomer à son meilleur !

PL : Et vous avez également fait beaucoup de dégâts. Hyperconsommation, gaspillage des ressources, déréglementation­­­ climatique, gaz à effet de serre, pollution de l’eau, dégradation de l’air, et vous êtes même en train de polluer l’espace. C’est l’« ego-système », comme si votre « ego » était plus important que votre « éco ».

JML : On n’a pas fait que des bêtises. On a développé l’hydro-électricité, épuré les eaux, favorisé l’énergie éolienne, créé la bourse du carbone et exigé des contrôles environnementaux serrés sur tous les projets de développement.

PL : Collectivement, vous êtes forts, mais individuellement, vous êtes décevants.

JML : C’est facile de faire la morale aux autres. Mais quand tu prends une douche trop longue, que tu utilises des produits non biodégradables, que tu gaspilles la nourriture, que tu roules trop vite sur la route, tu pollues aussi l’environnement. Après un spectacle en plein air, jette un coup d’œil sur les déchets que vous laissez derrière vous.

PL : On n’est pas parfait, mais on recycle plus, on composte plus, on utilise des sacs réutilisables et on achète davantage de produits locaux, bios et écologiques. Le covoiturage ou le transport en commun font aussi partie de nos habitudes de vie.

JML : La bataille écologique n’est surtout pas une bataille entre générations. C’est une bataille pour la prochaine génération. Ban Ki-Moon, ex-secrétaire­­­ général de l’ONU, a résumé tout le débat en une seule phrase : il n’y a pas de planète B.

PL : Tellement vrai. D’ailleurs, je suis fier de constater que 70 % des milléniaux placent l’environnement avant l’économie. Nos priorités sont différentes des vôtres.

JML : Et tu devrais aussi être fier de savoir que c’est nul autre que ton grand-père, Marcel Léger, qui a créé le ministère de l’Environnement du Québec et lancé un mouvement écologiste. Il disait qu’« il ne fallait pas s’opposer aveuglément au progrès, mais qu’il fallait s’opposer au progrès aveugle ».

PL : Je ne l’ai malheureusement pas connu, mais tu m’as souvent raconté le bonheur qu’il avait à faire de la politique pour changer les choses.

JML : La politique avait un sens dans ce temps-là.

Le son d’âge

Les priorités des milléniaux

  • Santé
  • Environnement
  • Éducation
  • Économie et emploi
  • Sécurité

Les priorités des baby-boomers

  • Santé
  • Économie et emploi
  • Éducation
  • Environnement
  • Sécurité

Les milléniaux en action...

Au cours du dernier mois, avez-vous...

  • Fait du recyclage : 97 %
  • Réutilisé des sacs : 90 %
  • Fait des Achats locaux : 85 %
  • Économisé l’énergie : 83 %
  • Fait du Covoiturage : 57 %
  • Choisi le Transport en commun : 54 %
  • Fait du compostage : 38 %

*Sondage Léger réalisé par Internet auprès de 1014 citoyens du 29 mai au 2 juin 2017.

Sondage
Question #1
Lequel des enjeux suivants est le plus important pour vous personnellement?

La santé

L’éducation

L’environnement

L’économie et l’emploi

La sécurité

Question #2
Au cours du dernier mois avez-vous ou non…?
Fait du recyclage

Oui

Non

Fait du compostage

Oui

Non

Baissé le niveau de chauffage pour conserver l’énergie

Oui

Non

Acheté des produits locaux

Oui

Non

Utilisé des sacs réutilisables

Oui

Non

Acheté une bouteille de plastique

Oui

Non

Fermé l’eau du robinet lorsque vous vous brossez les dents

Oui

Non

Choisi le transport en commun plutôt que l’auto

Oui

Non

Fait du covoiturage

Oui

Non

Pris une douche de plus de 5 minutes

Oui

Non

Question #3
Aimeriez-vous acheter une auto- électrique?

Oui

Non

Question #4
Est-ce que vous pensez que vos gestes écologistes servent à améliorer l’environnement ou que cela n’a pas vraiment d’impact?

Oui

Non

Question #5
Croyez-vous ou non que l’augmentation de la température moyenne (réchauffement climatique) de la terre est due à l’activité humaine?

Oui

Non

Question #6
Qu’est-ce qui est le plus important pour vous, la croissance économique ou la protection de l’environnement?

Croissance économique

Protection de l’environnement

Question #7
Vous considérez-vous comme un écologiste?

Oui

Non