/sports/soccer/cf-montreal
Navigation

L’Impact amorce son magasinage

Dominic Oduro
Photo Agence QMI, Joël Lemay Dominic Oduro

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | La fenêtre des transferts est officiellement ouverte depuis lundi dans la Major League Soccer (MLS) et l'Impact de Montréal ira assurément chercher du renfort.

L’arrivée du Suisse Blerim Dzemaili en mai a grandement aidé la cause de l’équipe. Le milieu central a obtenu trois buts et quatre passes décisives en sept matchs du calendrier régulier et semble avoir développé une belle chimie avec Ignacio Piatti, ce qui est de bon augure pour la deuxième moitié du calendrier régulier.

La formation montréalaise pourrait néanmoins ajouter quelques autres joueurs à son effectif dans les prochaines semaines. L’été dernier, l’attaquant Matteo Mancosu et le milieu de terrain Hernan Bernardello étaient débarqués dans la métropole. Mancosu avait ensuite marqué plusieurs buts importants en éliminatoires.

«On l’a fait l’année passée, je pense que ça nous a aidés, a souligné l’entraîneur-chef Mauro Biello au terme de la séance d’entraînement, lundi. On travaille sur ça et on cherche des joueurs qui vont venir nous aider, soit de la profondeur ou des joueurs qui vont être capables de commencer [les matchs].»

Lourde perte

La blessure au genou subie par le défenseur Ambroise Oyongo en juin alors qu’il représentait le Cameroun a quelque peu modifié les besoins de l’Impact.

«On avait pris Lovitz pour être cette profondeur, et avec la blessure d’Oyongo, on doit aller chercher un autre joueur qui peut amener cette profondeur au poste d’arrière gauche, a confirmé le pilote. On regarde ça présentement et il y a certaines options et on va décider dans les prochaines semaines.»

Le jeune Aron Mkungilwa, qui a été prêté au Fury d’Ottawa, pourrait s’avérer une option. Il a toutefois été peu utilisé depuis le début de la saison.

«On en a discuté. On va voir comment ça se passe. Si c’est difficile de jouer à Ottawa, ça peut être difficile de jouer à Montréal, et je ne vais pas engager quelqu’un sur mon effectif et remettre Duvall à gauche et Hassoun à droite pour équilibrer. Ç’a pas de sens. On veut aller chercher quelqu’un qui peut nous aider.»

Aucune panique

L’Impact a connu une première moitié de saison en dents de scie et pointe actuellement au neuvième rang de l’Est. La troupe de Biello a cependant des matchs en main sur tous ses rivaux et n’a disputé que sept rencontres à domicile, le plus bas total de la MLS.

La situation est donc loin d’être alarmante, selon le défenseur Hassoun Camara.

«On a notre destin entre nos mains, a-t-il dit. C’est sûr qu’on a des ''jokers '' en main, mais on en fait abstraction parce qu’on ne veut pas se trouver d’excuse et on veut absolument voir les défauts et ce que l’on peut améliorer tout de suite, pour ne pas tomber dans le piège de se dire qu’on a des matchs en main.»