/sports/soccer/cf-montreal
Navigation

Une audition pour les jeunes de l'Impact

Montreal Impact against the Columbus Crew
Photo Agence QMI, Thomas B. Shea Michael Salazar.

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Alors que la Major League Soccer (MLS) fait relâche cette semaine, l’Impact de Montréal disputera un match amical contre le Fury, mercredi à Ottawa. Même s’il s’agit d’une rencontre sans enjeu, plusieurs joueurs chercheront à gagner la confiance du groupe d’entraîneurs.

La troupe de Mauro Biello mise sur plusieurs vétérans à chaque position. Il est donc difficile pour des jeunes comme Michael Salazar et Nick DePuy d’obtenir du temps de jeu de qualité.

«Certains joueurs n’ont pas beaucoup joué alors ça va leur permettre de s’exprimer, a expliqué l’entraîneur adjoint Wilfried Nancy au terme de la séance d’entraînement, mardi. C’est vrai qu’on va jouer contre une équipe qui a un bon potentiel et qui n’a rien à perdre.»

«Ce qu’ils font à l’entraînement c’est bien, maintenant l’idée c’est de répéter ce qu’ils font à l’entraînement [dans un match]. Ils ont envie de bien faire, comme tout compétiteur. Ce n’est pas évident pour un joueur de ne pas avoir beaucoup de temps de jeu, et après, d’avoir du temps de jeu et de montrer ses qualités sur un match.»

Prendre confiance

Salazar et DePuy ont d’ailleurs été prêtés au Fury en cours de saison. Le premier d’entre eux soutient que cette décision lui a été des plus bénéfiques.

«Je n’ai pas joué beaucoup, alors je suis allé là-bas pour avoir des minutes. Ça m’a aidé à retrouver ma confiance, me battre pour du temps de jeu contre d’autres joueurs qui veulent se retrouver en MLS», a souligné Salazar.

«Ça s’est bien passé et lorsque je suis revenu, les entraîneurs ont vu quelque chose de différent dans mon jeu.»

Le natif du Belize tentera de démontrer sa polyvalence contre Ottawa puisqu’il pourrait être appelé à jouer à différentes positions.

«Récemment, j’ai évolué du côté gauche puisque Nacho et Ballou étaient blessés, a-t-il précisé. Je suis très à l’aise lorsque j’entre en cours de match pour donner de l’énergie à l’équipe. Je peux jouer à droite ou à gauche. Peu importe où l’on aura besoin de moi, je serai prêt.»

Pour sa part, DePuy a passé peu de temps dans la capitale fédérale, mais il a pu constater la qualité technique des joueurs du Fury.

«Ils ont un très bon groupe. J’ai été là-bas pour seulement un match, mais ils ont un beau stade et beaucoup de bons joueurs», a-t-il laissé savoir.

Revanche

Les deux formations s’étaient affrontées en mars dernier et le Fury avait surpris l’Impact au compte de 2-0. Le Bleu-Blanc-Noir voudra donc s’assurer de ne pas se faire jouer le même tour.

«On va leur poser des problèmes. Maintenant, au niveau du système, on va voir ce que l’on va mettre en place, dépendamment des joueurs. Mais c’est la façon dont on va jouer qui est le plus important. On sait comment ils vont jouer, donc on s’est ajusté», a souligné Nancy.

«L’idée, c’est de marquer des buts et d’en prendre le moins possible.»

Les joueurs qui avaient participé au premier duel entre les deux équipes n’ont certainement pas oublié le résultat.

«Je peux vous assurer que je n’ai pas oublié ce match, a lancé DePuy. Nous serons prêts et nous allons sortir vainqueurs.»