/news/currentevents
Navigation

Gatineau: arrêtés pour avoir tenté de se faire justice

Marc-André Essiambre et Claude Poitras, accusés d'avoir voulu se faire justice eux-mêmes en s'en prenant à des ados qui volaient dans des véhicules.
Marc-André Essiambre et Claude Poitras, accusés d'avoir voulu se faire justice eux-mêmes en s'en prenant à des ados qui volaient dans des véhicules.

Coup d'oeil sur cet article

GATINEAU | Deux hommes sont accusés d’avoir fait vivre un véritable calvaire à des adolescents qu’ils venaient de surprendre à voler dans des voitures, à Gatineau.

Pour donner une leçon aux jeunes, Marc-André Essiambre, 37 ans, et Claude Poitras, 39 ans, auraient notamment forcé l’un d’eux à marcher nu dans un champ de broussailles et de plantes piquantes, de même qu’en pleine ville.

Agression sexuelle

Les deux accusés de Gatineau font face à près de 20 chefs d’accusation chacun, dont séquestration, agression sexuelle, intimidation, voies de fait sur trois adolescents de moins de 16 ans, en plus de menaces et introduction par effraction. La Couronne s’est opposée à leur libération mercredi.

Selon la police, trois adolescents ont été pris en flagrant délit par l’un des deux accusés qui s’est lancé à leurs trousses.

L’un d’eux a alors été rattrapé par le deuxième accusé venu prêter main-forte à son ami.

Ensemble, les deux individus ont forcé l’adolescent à monter à bord d’un véhicule.

« Séquestré, l’adolescent aurait alors répondu aux demandes des deux adultes en indiquant l’adresse de l’un de ses amis qui venait de prendre la fuite », a expliqué la police de Gatineau.

Traîné de force

À destination, l’un des deux suspects aurait forcé son entrée dans la résidence, tandis que l’adolescent, seul chez lui, se serait réfugié dans sa chambre.

« Le suspect aurait alors défoncé la porte et traîné l’adolescent de force à l’extérieur de la résidence », a fait savoir la police.

Il a été forcé de marcher nu le long du chemin, tandis que les accusés l’auraient suivi en voiture.

C’est en se rendant à l’adresse du troisième adolescent impliqué que la leçon envers les deux jeunes hommes a pris fin.

Les trois adolescents n’ont pas été accusés.