/news/transports
Navigation

Des ratés avec les nouvelles radios de la SQ

Coup d'oeil sur cet article

La Sûreté du Québec (SQ) a suspendu jusqu'à nouvel ordre le déploiement de son nouveau système de communication RENIR en raison de ratés dans sa mise en service.

À ce jour, jusqu'à 54 détachements, dont celui de Bécancour, ont été ou sont toujours affectés par des ruptures de transmission sous une forme ou sous une autre. «Les principales problématiques qui ont été rencontrées suite à la migration de RENIR sont la perte de communication partielle et également de l'interférence», a expliqué la lieutenante Martine Asselin, porte-parole pour la SQ.

Pour faire face à la situation dans les postes touchés, les patrouilles de jour se font en duo, tout comme le soir et la nuit. On veut ainsi éviter qu'un agent se retrouve seul en détresse et incapable d’émettre avec sa radio.

La SQ assure que, malgré tout, la sécurité du public est assurée sur les territoires concernés.

Pour la région de Bécancour, le Centre de services partagés du Québec, responsable de l'implantation du système, a indiqué que sept sources de brouillage électromagnétique ont été identifiées. «On travaille d'arrache-pied pour régler le problème dans les meilleurs délais, a assuré le porte-parole Pierre Turgeon. Dans certaines unités, on est allé jusqu'à débrancher le nouveau système des auto-patrouilles et réinstaller l'ancien.»