/sports/soccer/cf-montreal
Navigation

L’Impact de retour au boulot

Laurent Ciman
Photo Martin Chevalier Laurent Ciman

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Les joueurs de l’Impact de Montréal ont trimé dur à l’entraînement au cours des deux dernières semaines et espèrent voir des résultats dès mercredi, à l’occasion du match contre l’Union de Philadelphie, au Stade Saputo.

L’équipe ne peut plus se permettre d’échapper des points dans les dernières minutes d’un match, comme ce fut le cas à quelques reprises en première moitié de saison.

«On n’est pas où l’on voudrait, donc il y a des choses à travailler, a admis le défenseur central Laurent Ciman. On a pris pas mal de buts, on doit travailler défensivement et essayer d’être plus efficace devant et plus serré derrière.»

«On est trop inconstant. Il y a des matchs où tout va bien se passer et on sait que ça va bien aller, et d’autres où dès l’échauffement, on sent que ça va être difficile et après on ne commence pas bien le match et on se met en difficulté.»

Une séquence déterminante

Le Bleu-Blanc-Noir n’a disputé que sept de ses 17 premiers matchs devant ses partisans. Il amorcera cette semaine une séquence cruciale de sept rencontres sur neuf à domicile qui sera déterminante dans la course aux éliminatoires.

«Comme on l’a fait dans le passé, les équipes doivent venir à Montréal et se dire que ça va être difficile de prendre des points. Devant nos partisans, on se doit de pousser et de gagner», a-t-il poursuivi.

«On sait que ce ne sera pas facile, il y a des équipes qui sont redoutables, mais quand tu joues à la maison, il y a un réel avantage ici, comparativement à en Europe. On se doit de prendre le maximum de points à domicile», a martelé le sympathique Belge.

En quête de stabilité

Il y a eu plusieurs blessés chez l’Impact depuis le début de la saison et cette instabilité peut expliquer en partie le manque de cohésion que l’on voit parfois en fin de rencontre.

«Je vais continuer de travailler pour essayer d’être un meilleur joueur de football, jour après jour. Après, ç’a été compliqué aussi par rapport à qui joue à côté de moi, la stabilité derrière, on a eu pas mal de blessés», a analysé Ciman.

Le vétéran apprend à connaître davantage Kyle Fisher, qui est devenu son partenaire principal en cours de saison après avoir réalisé quelques bonnes performances. Les deux joueurs discutent constamment à l’entraînement afin de mieux se connaître et d’améliorer leur travail en couverture.

«Plus on va jouer ensemble, mieux ça va être, et ça s’est vu au fil des matchs», a-t-il indiqué.