/news/green
Navigation

Quels sont les gestes qui comptent (vraiment) pour l’environnement?

Quels sont les gestes qui comptent (vraiment) pour l’environnement?
ipopba - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

On entend souvent que recycler, laver à l’eau froide ou encore éteindre les lumières inutiles sont des petits gestes qui comptent pour sauver l’environnement. Mais est-ce vraiment le cas? Les petits gestes peuvent-ils sauver la planète?

Disons-le tout de suite: non, pas vraiment. Les petits gestes ne pèsent pas lourd dans la balance. Ce sont plutôt les gros gestes qui comptent.

Alors quels sont les gestes qui comptent le plus?

Selon une nouvelle étude dans Environmental Research, quelques gestes ont un impact important pour la réduction de l’empreinte carbonique. Pensez-vous qu’il y a des «faire sa jupe en terre cuite» ou «se laver au patchouli» dans la liste?

Eh non. Selon les chercheurs de l’Université Lund en Suède, quatre gestes comptent particulièrement pour réduire l’empreinte carbonique.

  • Manger végétarien (une économie de 0,8 tonne métrique de CO2 par année)
  • Éviter de faire un vol transocéanique (ce qui évite 1,6 tonne métrique de CO2)
  • Vivre sans voiture (une économie de 2,4 tonnes métriques de CO2)
  • Avoir un enfant de moins (une économie de - tenez-vous bien - 60 tonnes métriques de CO2 par année (!!))

Voici une infographie qui résume l'économie de tonnes métriques de COpar geste.

Quels sont les gestes qui comptent (vraiment) pour l’environnement?
Capture d'écran

Bien que ces gestes ne soient pas pour tout le monde, les essayer quelques jours par semaine (par exemple, prendre son vélo quand il fait beau, manger un repas sans viande un soir par semaine) peut s’avérer des gestes très agréables et bénéfiques pour la santé, qui plus est!

Quant au recyclage, son impact est plutôt modéré, un peu comme sécher son linge à l’air libre. Et réutiliser un sac en tissu pour l’épicerie? Ça sauve 5 kg de CO2 par année, soit 0,005 tonne métrique de CO2. Des peanuts.

Une étude de 2013 estime que les empreintes carboniques individuelles moyennes devraient être de 2,1 tonnes métriques de CO2 par année d’ici 2050. En ce moment, l’empreinte carbonique d’un Américain moyen est de 16,4 tonnes métriques.

Bonne chance à nous tous.