/news/society
Navigation

Une fromagerie multiplie par 10 la population de son village

Chaque vendredi, ils sont des milliers à se réunir dans la municipalité de 350 habitants

Le propriétaire de la Fromagerie du presbytère, Jean Morin, ne croyait jamais que ses dégustations attireraient autant de gens.
Photo collaboration spéciale, Yanick Poisson Le propriétaire de la Fromagerie du presbytère, Jean Morin, ne croyait jamais que ses dégustations attireraient autant de gens.

Coup d'oeil sur cet article

SAINTE-ÉLIZABETH-DE-WARWICK | Une fromagerie du Centre-du-Québec est devenue le principal moteur économique et touristique de son village. Elle organise, chaque semaine, une activité qui multiplie par 10 sa population.

Chaque vendredi, la Fromagerie du presbytère accueille des gens sur son terrain de Sainte-Élizabeth-de-Warwick, près de Victoriaville, afin qu’ils viennent déguster ses produits. Lors des belles journées d’été, plus de 3500 personnes se rassemblent à l’ancien presbytère du village, transformé en fromagerie.

Diversifié

À titre comparatif, la municipalité de Sainte-Élizabeth-de-Warwick ne compte que 363 citoyens.

C’est le huitième été que le propriétaire, Jean Morin, invite les gens au presbytère. Il se souvient qu’une douzaine de personnes avaient répondu à la toute première invitation. Chaque année, le rendez-vous est devenu de plus en plus populaire.

Au fil des ans, il a ajouté des produits à l’offre fromagère, permettant notamment à une boulangerie, un vignoble et un maraîcher de s’installer sur les terres du presbytère les vendredis soirs.

« Nous ne voulons pas de revendeurs. Nous avons accueilli des artisans qui connaissent leurs produits et qui sont en mesure d’en parler. Jamais je n’aurais pensé que nous aurions obtenu autant de succès. On accueille maintenant des gens de partout en province. Je crois que notre authenticité y est pour beaucoup », explique-t-il.

Il n’y a pas que les vendredis de l’été que la Fromagerie du presbytère attire les touristes, sa seule présence a convaincu six entrepreneurs d’investir dans la transformation du petit dépanneur d’en face afin d’en faire un magasin général beaucoup plus spacieux.

On y offre des aliments complémentaires aux produits de la fromagerie, comme des pâtés, des terrines et de la bière artisanale.

<b>Christophe Darveau</b><br />
Gérant
Photo collaboration spéciale, Yanick Poisson
Christophe Darveau
Gérant

« C’est le succès de la Fromagerie qui est à l’origine du projet de magasin général. C’est incroyable, le nombre de personnes qui passent par ici en voiture ou à vélo pour goûter aux fromages. L’idée du tourisme gourmand prend tout son sens », explique le gérant du magasin, Christophe Darveau.

Lieu de culte

En 2015, la Fromagerie, qui était déjà bien installée dans le presbytère, a acheté l’église voisine pour la transformer en immense salle d’affinage. M. Morin a tenu à maintenir une partie du lieu de culte afin de permettre aux villageois de se recueillir.

Avec sa douzaine d’employés, la Fromagerie est également le plus grand employeur de cette localité, qui est composée à 85 % de terres agricoles.

« Il n’y a pas si longtemps, le village était zoné vert jusqu’au perron de l’église. On a procédé au dézonage afin de permettre à l’entreprise de prendre de l’expansion. Elle n’a cessé de grandir depuis », raconte la mairesse, Jeanine Moisan.

Au cours des dernières années, la Fromagerie du presbytère a remporté de nombreux prix à l’échelle provinciale et nationale pour la qualité de ses fromages.