/sports/soccer
Navigation

Gold Cup de la CONCACAF: Prochain test, la Jamaïque

Samuel Piette (droite)
Photo AFP Samuel Piette (droite)

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – La formation canadienne se prépare pour son match de quart de finale de la Gold Cup de la CONCACAF qui se déroulera jeudi, face à la Jamaïque. Même si l’équipe des Caraïbes a participé à la dernière finale de la compétition en 2015, Samuel Piette est confiant de voir le Canada l’emporter.

Jusqu’à maintenant, le joueur originaire de Repentigny a très bien fait pour contrer les attaques adverses et il devra continuer son travail face à une équipe qui a inscrit trois buts en autant de rencontres.

«Il s’agit d’une équipe avec de la vitesse, physique et qui contre-attaque très rapidement, a admis le milieu défensif québécois. On n’a pas vraiment analysé leur style, mais on sait qu’ils sont dangereux sur les jeux arrêtés. De notre côté, on a éprouvé quelques petits problèmes sur ces séquences, alors il faudra s’adapter.»

L’attaque canadienne n’a rien à envier à celle de la Jamaïque. En trois matchs, elle a fait bouger les cordages à cinq reprises, dont trois fois par l’entremise du jeune attaquant de 16 ans Alphonso Davies qui a été sélectionné sur l’équipe d’étoiles de la phase de groupes par le réseau ESPN, tout comme Piette.

«C’est très plaisant de recevoir un tel honneur et de voir ton travail être reconnu. Toutefois, on veut des résultats et toute l’équipe aurait pu être là», a humblement avoué Piette.

L’importance de la possession

S’ils sont parvenus à inscrire cinq buts, les joueurs canadiens veulent assurément améliorer leur prestation en défensive, eux qui ont concédé trois filets à leurs adversaires.

Après une victoire de 4-2 face à la Guyane française, les représentants de l’unifolié ont soutiré des verdicts nuls de 1-1 et de 0-0 au Costa Rica et au Honduras.

«Il fallait gagner notre premier match et on a réussi! On a bien fait contre le Honduras qui est un peu comme notre bête noire. On a réussi à marquer des buts, alors c’est prometteur.»

«On veut plus se concentrer sur la possession. Il ne faut pas lancer le ballon vers l’avant pour rien. Personnellement, j’aime ce style de jeu. Dans les derniers matchs, on a réussi des séquences avec plusieurs passes avant d’obtenir des chances de marquer.»