/finance/business
Navigation

Le Québec, plaque tournante du capital de risque au Canada

Montréal arrive troisième, après Vancouver et Toronto

Coup d'oeil sur cet article

Paradis des start-ups, le Québec bat l’Ontario en ayant investi 100 M$ de plus qu’elle au dernier trimestre, même si la province voisine a eu trois fois plus de transactions, souligne un rapport de PwC publié dans MoneyTree jeudi.

« Le marché de Toronto reste le plus actif en termes de transactions, avec plus d’une trentaine... mais la reprise au Québec est bel et bien là depuis trois ans ! » note Andrew Popliger, associé en certification, technologie, information, communications et divertissement chez PwC.

L’explosion du secteur de l’intelligence artificielle, qui a obtenu plus de 200 M$ lors de 12 transactions au pays, est en voie de surpasser le sommet atteint l’an dernier, en grande partie grâce au Québec, relève l’étude.

À Montréal, il y a eu 9 transactions, alors qu’il y en a eu 16 au trimestre précédent.

Cette baisse de 44 % a toutefois été rattrapée par la mégatransaction dépassant la centaine de millions $ d’Element AI, qui a fait bondir ici la valeur totale des transactions de plus de 145 %.

Deux transactions majeures

Les deux transactions les plus importantes au Canada lors du dernier trimestre ont également eu lieu au Québec. Il s’agit d’Element AI (137,5 M$) avec des investisseurs comme Intel Capital, BDC Capital de risque, Microsoft Ventures, Real Ventures, et de Repare Therapeutics (85,7 M$), aidé par Versant Ventures, Celgene, Fonds Soins de santé de BDC.

Shivalika Handa, directrice principale, ventes, acquisition et financement d’entreprises chez PwC Canada, souligne que la croissance des transactions visant des entreprises en prédémarrage ce trimestre est la preuve qu’il y a, en ce moment, une nouvelle vague de sociétés technologiques qui prennent leur place.

Investisseurs très actifs

Les Québécois sont également les investisseurs les plus actifs au pays, si l’on se fie aux activités du dernier trimestre.

La Banque de développement du Canada (Wave Financial, Zoom.ai, Alert Labs) arrive au premier rang, et Real Ventures (Automat.ai, Element AI, Bus.com) en troisième place au classement canadien.

Pour M. Popliger, l’ère plus tranquille des années 2000 est chose du passé. « Pensez à Lightspeed, une start-up bien de chez-nous de vente au détail... d’après moi, cette entreprise a le potentiel de devenir le prochain Shopify, rien de moins. »

Andrew Popliger constate aussi que le secteur de la santé continue de prendre de l’importance. « Il y a des biotechs qui quittent la Colombie-Britannique et l’Ontario pour le Québec en raison des avantages fiscaux », conclut-il.

 

Investissements québécois au 2e trimestre

Secteur Montants
Nombre de transactions
Affaires et services 137,5 M$ 1
Santé 85,7 M$ 2
Énergie 14,5 M$ 1
Logiciel (non-internet et mobile)
12,3 M$ 2
Internet 6,7 M$ 2
Produits de consommation
4,4 M$ 1
Industriel 4,2 M$ 1
Mobile et télécommunications
0,7 M$ 1