/finance/business
Navigation

La firme québécoise souhaite conquérir Tesla

Nouveau Monde Graphite s’associe aux Chinois

Au siège social de Shinzoom, à Changsha. De gauche à droite : Tom Shen (Co-Harvest fund), Yu (Zhongke Electric), Tao Pi (directeur général de Hunan Zhongke Shinzoom) et Éric Desaulniers (PDG de Nouveau Monde Graphite).
Photo courtoisie, Nouveau Monde Graphite Au siège social de Shinzoom, à Changsha. De gauche à droite : Tom Shen (Co-Harvest fund), Yu (Zhongke Electric), Tao Pi (directeur général de Hunan Zhongke Shinzoom) et Éric Desaulniers (PDG de Nouveau Monde Graphite).

Coup d'oeil sur cet article

En s’associant au géant chinois Shinzoom, l’entreprise de Lanaudière Nouveau Monde Graphite espère séduire Tesla avec ses batteries lithium-ion fabriquées avec du graphite d’ici, a annoncé la minière mardi, à Saint-Michel-des-Saints.

« D’ici quelques années, nous serons le fournisseur numéro 1 de Tesla ! » a juré Éric Desaulniers, PDG de Nouveau Monde Graphite (NMG), dont le projet minier de graphite Matawinie, évalué à près de 250 M$, pourrait créer près de 200 emplois.

Le patron de NMG, valorisée à 30 M$, affirme sans hésiter que la ressource est abondante. « C’est l’un des plus gros gisements en Amérique du Nord », a-t-il insisté. M. Desaulniers se réjouit de la lettre d’intention de Shinzoom qui a choisi de travailler avec lui pour percer le marché nord-américain. Les faibles coûts d’électricité et la qualité de la ressource attirent aussi le géant chinois, selon lui.

D’ici le mois d’avril, 10 M$ seront investis dans une usine de démonstration à Saint-Michel-des-Saints, 10 emplois seront ainsi créés. Si tout va bien, le permis du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) devrait arriver d’ici 2019, espère Éric Desaulniers.

Plus de 145 M$ seront ensuite mis dans une mine ayant une capacité de 50 000 tonnes de graphite, créant 105 emplois. Au même moment, un autre 100 M$ sera injecté dans une usine de deuxième transformation, générant pour sa part 75 emplois.

Gourmands

En Chine, Shinzoom fabrique déjà des piles pour le constructeur automobile BYD. L’empire du Milieu détient 70 % du marché mondial du graphite en ce moment.

Mais les manufacturiers, comme Tesla, Panasonic, LG et Samsung, sont si gourmands de graphite qu’ils ne pourront pas résister longtemps au Québec pour combler leur besoin de centaines de milliers de tonnes par année, tranche M. Desaulniers.

À la clôture des marchés mardi, l’action de Nouveau Monde Graphite était de 0,34 $, en hausse de 0,035, soit 11,48 %. Depuis un an, l’action a bondi de plus de 13 %.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.