/news/health
Navigation

La maladie de Lyme croît au Québec

lyme tique
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

La maladie de Lyme progresse au Québec puisque davantage de cas ont été déclarés en 2017 comparativement à l’année dernière à la même date, rapporte le ministère de la Santé et des Services sociaux.

En ce moment, on compte 65 cas de maladie de Lyme alors qu’il y en avait 43 à pareille date en 2016. Le ministère de la Santé (MSSS) précise que la moyenne de 2012 à 2016 de cas rapportés à cette date est de 27.

Finalement, 179 cas de maladie de Lyme avaient été signalés en 2016. Ce nombre pourrait être appelé à augmenter en 2017.

« S’il y a plus de cas déclarés, c’est qu’il y a davantage de prévention chaque année. Les gens sont plus au courant et font plus attention. Il y a aussi le fait que les populations de tiques augmentent. Ça se fait tranquillement, mais une fois qu’elles s’installent, elles sont là pour de bon », estime Karine Thivierge, responsable du secteur parasitologie au Laboratoire de santé publique du Québec.

Sud du Québec

Parmi les 65 cas déclarés jusqu’à présent en 2017, le MSSS est en mesure de confirmer que 55 (soit 85 %) ont leur origine au Québec. Cinq ont été contractés à l’extérieur de la province. Il est impossible pour le moment de connaître la provenance des cas pour les cinq derniers.

Les régions de l’Estrie et la Montérégie sont responsables de 87 % des cas de contractions de la maladie de Lyme au Québec. Les autres régions d’infection probables sont la Mauricie, le Centre-du-Québec et les Laurentides.

« Les tiques arrivent directement des États-Unis. Le sud du Québec, donc l’Estrie et la Montérégie, sont en quelque sorte la porte d’entrée. [...] La température, la faune et un couvert adéquats s’y trouvent pour permettre leur survie », indique Karine Thivierge.

Parmi les cas déclarés, il y en a 46 qui sont des cas probables et 19 des cas confirmés, indique le MSSS.

La maladie de Lyme au fil des années

  • 2016 : 179 cas
  • 2015 : 160 cas
  • 2014 : 126 cas
  • 2013 : 143 cas
  • 2012 : 43 cas
  • 2011 : 32 cas

Source : ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec