/sacchips/billiejean
Navigation

5 questions à vous poser pour vaincre votre insécurité en couple

5 questions à vous poser pour vaincre votre insécurité en couple
Photo par Nathan McBride

Coup d'oeil sur cet article

Le sentiment d'insécurité est souvent insidieux et quand on pense s’en être débarrassé, il revient au pas de course.

Souvent un mélange de manque de confiance en soi et de peur, il est généralement associé à des schémas qui nous ont marqués, des expériences négatives.

Tirer un trait sur ces schémas n’est pas chose facile. On pense qu’on attire que ça et on généralise (trop) souvent. On crée une insécurité et on développe au fil du temps une personnalité anxieuse.

C’est une chose avec laquelle on doit composer. Lorsque deux personnes se rencontrent, c’est aussi de s’ajuster au bagage de l’autre.

Là où ça devient nocif, c’est lorsque cette insécurité envahit la relation au point de la rendre handicapante. Elle n’est pas domptée.

Si vous êtes dans cette situation, posez-vous ces 5 questions.

1- «Est-ce que j’ai vraiment une raison d'avoir un sentiment d'insécurité avec mon partenaire?»

Si votre douce moitié ne vous a pas démontré de raison de vous inquiéter, pourquoi vous inquiétez-vous? Ça peut paraître simple, mais ça ne l’est pas réellement. Tenez-vous-en aux faits. Est-ce qu’elle rentre tard à répétition? Est-ce qu’elle texte toujours la même personne en cachant son cellulaire? Est-elle du genre à vous mentir? Vous démontre-t-elle encore de l’attention? Vous aurez vite une réponse à toutes ces questions et elle vous rassurera probablement...

5 questions à vous poser pour vaincre votre insécurité en couple
Photo Christiana Rivers

2- «Est-ce que j’ai bien communiqué mes besoins?»

Où vous situez-vous dans cette relation? Si vous avez une personnalité de type anxieuse et inquiète, peut-être avez-vous besoin d’être rassuré(e) plus que la moyenne. Et c’est CORRECT. C’est important d’en parler et d’assumer que ça fait partie de nous. En connaissance de cause, l’autre pourra s’ajuster selon des limites qui vous conviennent respectivement. Nul besoin de tomber dans les appels sans fin et d’essayer de rendre l’autre jaloux dans l’espoir d’une réaction.

5 questions à vous poser pour vaincre votre insécurité en couple
Photo Anete Lusina

3- «Est-ce que je suis avec la bonne personne?»

Intimement lié au point 2, vous devez vous demander si vous êtes avec le genre de personne qui veut faire ces compromis et vous rendre aussi à l’évidence que ce n’est pas tout le monde qui est prêt à les faire. Une personne totalement indépendante peut venir à l’encontre de votre tempérament. Une relation est comme une balance dont l’équilibre est essentiel, s’il y en a trop d’un côté, ça ne fonctionne pas.

4- «Est-ce que ma réaction est exagérée?»

Ça nous arrive tous, au moins une fois dans notre vie, d’avoir une réaction exagérée. Une émotion ne va durer que quelques secondes, mais la charge mentale qui l’accompagne fera en sorte qu’elle durera plus longtemps. Le temps qu’on veut bien y mettre, en fait. Il est donc important d’être conscient lorsqu’on a une réaction exagérée et que lorsqu’elle survient, de se donner des mécanismes de «défense». Par exemple, de respirer ou d’aller prendre une marche, de faire quelque chose qui nous détend pour pouvoir mieux communiquer par la suite ou de relativiser.

5 questions à vous poser pour vaincre votre insécurité en couple
Photo Yoann Boyer

5- «Qu’est-ce que je peux faire pour prendre soin de moi?»

Une personne aux prises avec un sentiment d'insécurité... s’inquiète beaucoup. Elle s’inquiétera pour les autres, pour sa relation, pour son avenir, pour les tâches qu’elle doit faire, si elle est assez bien ou assez belle, etc. Ceci pourrait continuer comme ça longtemps.

Il est important de sortir de votre tête, d’arrêter de focaliser tellement sur l’autre et d’occuper vos pensées. De travailler sur un projet personnel qui vous tient à cœur et de mettre vos compétences à l’œuvre est un acte narcissique hyper positif. C’est quelque chose que vous faites pour vous et qui vous donne un regain de confiance. Prendre soin de soi n’est pas seulement physique, c’est aussi de s’occuper de sa tête.

Et de se rappeler qu'«insécurité», ne veut pas dire «fou».