/sports/soccer/impact
Navigation

Un rêve devenu réalité pour Samuel Piette

Samuel Piette
Photo Ben Pelosse Samuel Piette

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL - Le moment est grand pour Samuel Piette, qui a officiellement joint les rangs de l’Impact de Montréal, jeudi. Entouré de l’entraîneur-chef Mauro Biello et du directeur technique Adam Braz, le Québécois de 22 ans a rencontré les médias peu avant l’entraînement de sa nouvelle formation au Centre Nutrilait.

«L’Impact, c’est mon club de cœur. C’est l’équipe pour laquelle je rêvais de jouer quand j’étais tout petit. Aujourd’hui, ça devient une réalité», a lancé le milieu de terrain défensif, qui s’est vu accorder un contrat de deux ans et demi avec l’organisation de Joey Saputo.

L’état-major du Bleu-Blanc-Noir avait également plusieurs raisons de se réjouir de l’arrivée du natif de Repentigny dont l’entente comprend une année d’option pour 2020.

«On est très, très content d’avoir pu signer avec Sam. On est content pour les partisans qui ont un autre joueur de Montréal sur l’effectif. Et on est content aussi pour Sam, car je sais ce que ça veut dire pour lui, de pouvoir jouer à Montréal. Alors, c’est une bonne journée pour tout le monde», a indiqué Braz.

Apparemment, l’Impact n’a pas eu trop de mal à convaincre Piette de joindre ses rangs. «Les négociations ont été très faciles, a poursuivi Braz. On voulait le joueur et le joueur voulait jouer ici. Et son club a accepté ça, qu’il voulait revenir jouer à la maison. Ç’a été assez simple.»

Piette évoluait avec le CD Izarra en troisième division espagnole. Son contrat devait se terminer le 30 juin 2018. Auparavant, le Québécois a joué pour le RC Deportivo et le Racing Ferrol, toujours en championnat espagnol. Il a divisé son stage en Championnat de jeunes entre le FC Metz (France) et le Fortuna Düsseldorf U19 (Allemagne), avant de se joindre à l’équipe senior de Düsseldorf en quatrième division allemande.

Un moment décisif

La carrière de Piette a pris une tournure inattendue grâce à ses performances avec l’équipe canadienne à la Gold Cup. Il a d’ailleurs été nommé au sein du onze par excellence de la phase de groupe du tournoi par le réseau ESPN.

«La Gold Cup a fait en sorte que j’ai pu me démontrer, ça m’a donné une vitrine. Je suis content de mon tournoi, mais surtout de ses retombées, a dit Piette. Et avec le match ici, j’ai pu jouer au stade, devant ma famille, mes amis et la foule montréalaise. Ça m’a donné un avant-goût de ce que c’est de jouer à Montréal.»

C’est précisément pendant ce duel préparatoire contre le Curaçao disputé au Stade Saputo le 13 juin que Piette a attiré l’attention des dirigeants de l’Impact.

«Ce match a vraiment lancé les choses. Après, on l’a surveillé de très près. On a aimé ce qu’on a vu, a commenté Biello, qui ne tarit pas d’éloges au sujet de sa nouvelle acquisition. C’est un gars qui aime défendre, qui n’a pas peur de travailler et d’aider son équipe. Et la simplicité dans son jeu est aussi importante, car c’est ce qui le rend efficace.»

«Il amène une certaine expérience de l’Europe et une certaine maturité, comme on l’a vu à la Gold Cup. C’est quelqu’un qui vient d’ici, qui a grandi ici et qui amènera un sentiment d’appartenance à l’équipe, ce qui est très important. C’est le profil de joueur dont on avait besoin», a-t-il conclu.