/weekend
Navigation

6 choses à savoir sur The Weeknd

The Weeknd Osheaga
Photo courtoisie Osheaga

Coup d'oeil sur cet article

À peine deux mois après avoir foulé les planches du Centre Bell, le Torontois The Weeknd est de retour à Montréal. Cette fois-ci, l’artiste R&B sera la tête d’affiche du troisième et dernier soir d’Osheaga. Que faut-il savoir sur le chanteur de 27 ans qui fait beaucoup parler de lui ces temps-ci en raison de sa relation avec Selega Gomez ? Voici six éléments dignes de mention.

1. L’origine de son nom d’artiste

Abel Makkonen Tesfaye est né en 1990 à Toronto. Alors qu’il n’était âgé que de 17 ans, il a décidé d’abandonner l’école secondaire et a demandé à l’un de ses amis de le suivre. « Nous avons pris les matelas chez nos parents et les avons amenés chez des amis, a-t-il raconté dans une entrevue. Nous sommes partis un week-end et ne sommes jamais retournés à la maison. Je détestais mon nom à cette époque et je me cherchais un nom d’artiste. The Weekend sonnait bien. J’ai dû enlever le « e » parce qu’il y avait déjà un groupe canadien qui s’appelait The Weekend. »

2. Découvert sur YouTube

En 2010, c’est sous le nom de The Weeknd que Tesfaye a publié des chansons sur YouTube. L’année suivante, il mettait en ligne trois « mixtapes » de neuf chansons chacun : House of Balloons, Thursday et Echoes of Silence. Rapidement, les trois albums allaient recevoir d’excellentes critiques et l’on décrivait The Weeknd comme un artiste canadien très prometteur. En 2012, il lançait une compilation de ces trois albums sous le nom de Trilogy.

3. Aidé par Drake

À ses débuts, The Weeknd a bénéficié de l’aide de Drake. Ce dernier avait découvert le matériel de son comparse torontois et en avait parlé sur un blogue. Cette petite mention avait permis à The Weeknd de recevoir de l’attention de médias comme Pitchfork et The New York Times. Les années suivantes, les deux artistes ont collaboré ensemble sur scène et en studio, notamment sur l’album Take Care, de Drake.​

4. Hommage à David Bowie

À la sortie de son dernier album, Starboy, Abel Tesfaye a mentionné en entrevue au Wall Street Journal que son nouveau disque était influencé « à 1000 % » par les récents décès de David Bowie et Prince. Il a même dit que le titre de l’album était un hommage à la chanson de Bowie, Starman. « J’adore Bowie. Je crois qu’il est le créateur ultime », a-t-il dit. Dans ce même entretien, Tesfaye a révélé qu’il était prévu qu’il travaille avec Prince dans son studio de Paisley Park, mais que tout s’est écroulé avec le décès de l’artiste en avril 2016.

5. Collaborations de luxe

Jouant désormais dans les grandes ligues, The Weeknd peut maintenant se permettre de collaborer avec les artistes de son choix. Pour Starboy, le chanteur a ainsi fait appel à Daft Punk (Starboy et I Feel It Coming), Lana Del Rey (Stargirl Interlude), Kendrick Lamar (Sidewalks) et Future (All I Know). Dès sa sortie, le disque s’est retrouvé en tête des palmarès Billboard américain et canadien.

6. Mystérieuse annulation

En mai dernier, l’équipe de The Weeknd a annoncé le matin même de son concert au Centre Vidéotron de Québec que la prestation du chanteur était annulée. On expliquait alors cette décision de dernière minute par un empoisonnement alimentaire. Pourtant, la veille au Centre Bell, le chanteur avait donné un concert endiablé devant des milliers de spectateurs. Plusieurs personnes ont alors questionné la véracité de cet empoisonnement, surtout que les billets peinaient à se vendre à Québec. En espérant que The Weeknd aura réglé ses problèmes de digestion ce week-end lors de son passage à Osheaga.


► Le concert de The Weeknd aura lieu dimanche 21 h 20 sur la Scène de la Rivière Virgin Mobile, dans le cadre d’Osheaga. Pour les détails : osheaga.com.