/sports/others
Navigation

Une expérience douce-amère pour Alexis Lepage et Tyler Mislawchuk

Le Triathlon International de Montréal ITU (élite homme) au Vieux-Port, à Montréal, dimanche le 6 août 2017.
Sur cette photo:
Alexis Lepage, du Canada.
Photo Agence QMI, Dario Ayala Le Triathlon International de Montréal ITU (élite homme) au Vieux-Port, à Montréal, dimanche le 6 août 2017. Sur cette photo: Alexis Lepage, du Canada.

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Le Québécois Alexis Lepage et le Manitobain Tyler Mislawchuk éprouvaient tous deux des émotions partagées, dimanche après-midi, à l’issue de la première étape des Séries mondiales de triathlon disputée à Montréal.

«Je suis content et triste à la fois, a lancé Lepage, qui a terminé 29e, à 3 min 58 s du gagnant. Le Montréalais de 23 ans était là pour apprendre, mais espérait quand même un top 25 à sa deuxième épreuve en carrière en Séries mondiales.

«J’ai eu un super bon départ à la natation. Le premier tour était assez bien, mais au deuxième, ça brassait un peu plus et je n’ai pas été en mesure de rester avec le groupe de tête, a expliqué le vice-champion canadien, qui s’est bien positionné par la suite à vélo dans le groupe de chasse.

Avant d’entreprendre le dernier segment, Lepage et Mislawchuk étaient tous les deux parmi les 15 premiers. C’est ensuite que les choses se sont gâtées pour les espoirs canadiens.

«Le premier tour a été difficile à la course à pied. Je n’avais pas de jambes. Ça s’est un peu amélioré par la suite, mais disons que ça a fait mal», a poursuivi le Québécois qui a néanmoins savouré ce rare moment devant les siens.

«Ça fait chaud au cœur de voir autant de gens qui se sont déplacés pour nous encourager. C’est une expérience exceptionnelle. Et je crois que tous les athlètes ont adoré.»

Mislawchuk abondait dans le même. «Le parcours est magnifique. J’adore cette ville et j’espère que l’épreuve reviendra l’an prochain, a lancé l’athlète de 22 ans. C’était super de pouvoir courir devant la foule à la maison, mais malheureusement, j’ai eu une course terrible.»

Le champion canadien, qui avait enregistré une surprenante 15e place aux Jeux olympiques de Rio, a dû se contenter du 33e rang. Il a fini 4 min 30 s derrière le vainqueur.

«C’est un échec total. J’ai eu des petits problèmes et à ce niveau-là, ça ne pardonne pas», a raconté Mislawchuk, qui est aux prises avec des maux de dos depuis quelque temps.

«J’ai eu une bonne nage, mais dès le cinquième kilomètre à vélo, j’ai recommencé à avoir mal. Je savais que ce serait une longue journée. Et à la course à pied, ça n’allait pas du tout. Honnêtement, je voulais juste me rendre à la ligne d’arrivée.»

Lepage et Mislawchuk poursuivront maintenant leurs préparatifs pour les Mondiaux U23, qui auront lieu en septembre à Rotterdam. Tous deux visent le podium.