/finance/news
Navigation

Comment profiter du financement participatif

winners_crowdfunding_Dim
Illustration Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Vous avez un grand projet, mais manquez de fonds pour le réaliser. Ou vous sortez d’une tragédie coûteuse et votre banque refuse de vous aider. Pourquoi ne pas demander l’aide de généreux inconnus ? Voilà un peu le concept derrière le financement participatif ou crowdfunding, un concept qui se décline de plusieurs manières.

Le concept

Le financement participatif est un concept simple, popularisé entre autres par les plateformes entrepreneuriales comme Kickstarter. En somme, vous présentez votre besoin ou projet sur le Web en mentionnant le montant requis pour le réaliser. Les internautes peuvent ensuite vous faire une contribution financière, laquelle est gérée par la plateforme. Une fois votre objectif ou une date limite atteints, l’argent vous est versé. Libre à vous d’offrir ou non une compensation à vos investisseurs, selon l’objectif de la collecte.

Se sortir d’une impasse

Plusieurs plateformes comme GoFundMe et YouCaring, se spécialisent dans les dons caritatifs. Ainsi, vous pouvez demander l’aide des internautes suite à un sinistre, ou pour financer le traitement d’un proche malade, le soutien à des enfants du quartier ayant perdu un parent ou toute autre cause du genre. Contrairement à un don de charité « standard », aucun reçu ne peut toutefois être rendu aux donateurs.

Financer un projet

Les projets artistiques et le développement de nouveaux produits font leurs choux gras de ce genre de plateformes. À l’image des campagnes de Zachary Richard et Annie Villeneuve, il s’agit souvent ici davantage de prévente que de demandes de charité. En fonctionnant de la sorte, il est ainsi possible de vous assurer que suffisamment de gens sont intéressés à acheter votre produit avant d’investir dans sa conception. Vous recevez aussi le paiement avant de devoir vous-même débourser dans l’achat d’inventaires et n’aurez donc pas besoin de convaincre votre banque de vous faire un prêt. Au Québec, La Ruche est une option intéressante en français. Plusieurs projets misent également sur la plateforme américaine Indiegogo.

Lancer son entreprise

À la suite de changements législatifs de l’AMF, plusieurs plateformes, telles GoTroo, permettent maintenant d’offrir aux particuliers d’investir dans votre jeune entreprise, devenant au passage actionnaires de celle-ci.

Plusieurs domaines ont aussi leurs plateformes spécifiques, tel Real­Starter qui permet d’investir dans divers projets immobiliers. Il vaut donc la peine de faire des recherches afin de choisir la plateforme regroupant le plus d’investisseurs pouvant s’intéresser à votre projet.

Et pourquoi ne pas investir ?

La plupart des investisseurs utilisent ces plateformes pour encourager des projets dont ils partagent les valeurs ou pour précommander un produit qu’ils désirent. Toutefois, il est aussi possible de générer un rendement financier avec celles-ci, principalement en investissant dans des projets d’entreprises ou immobiliers. Attention toutefois, on parle ici de projets en démarrage et le risque est d’autant plus élevé qu’avec la plupart des véhicules d’investissements plus traditionnels. N’investissez donc pas de sommes que vous ne seriez pas prêts à perdre si la chance ne vous sourit pas.

Bonne collecte de fonds !

Conseils

  • Choisissez une plateforme qui regroupe des projets similaires au vôtre.
  • Prenez le temps de faire une vidéo et de bien expliquer la raison de votre recherche de financement.
  • Communiquez avec vos investisseurs et partagez-leur les impacts qu’ont eus leurs dons.
  • Utilisez les médias sociaux pour faire voir votre campagne par un maximum de gens autour de vous. Vos proches demeurent le meilleur levier pour lancer votre campagne.
  • N’hésitez pas à vous allier à un professionnel ayant déjà réalisé une campagne de financement participatif avec succès, principalement dans le cas de lancement d’entreprises ou de produits.