/travel/destinations
Navigation

Le Parcours Gouin en vélo

La piste au parc de la Merci.
Photo courtoisie La piste au parc de la Merci.

Coup d'oeil sur cet article

Du boulevard Saint-Laurent jusqu’à l’autoroute 13, la piste cyclable qui longe le boulevard Gouin, tantôt par des petites rues de part et d’autre, tantôt le long de la rivière des Prairies, traverse une dizaine de parcs. Voilà qui est plutôt exceptionnel.

Ça, c’est seulement pour la partie ouest. Y étant allé souvent, je me suis même habitué à ses petits irritants comme, par exemple, rouler sur le trottoir à partir du parc Nicolas-Viel, où je stationne ma voiture, à côté des courts de tennis.

Sauf pour les détours relatifs aux travaux, la signalisation indique le trajet à plusieurs endroits.
Photo courtoisie
Sauf pour les détours relatifs aux travaux, la signalisation indique le trajet à plusieurs endroits.

Des cônes orange aux parcs

Cet été, il faut cependant faire preuve de plus de tolérance avec les détours en début de parcours, marqués par les sacrés cônes orange. C’est le prix à payer pour nous retrouver d’abord au parc de la Merci.

Sinueuse, la piste longe la rivière, traverse une plaine de gazon occupée par les bernaches et les pique-niqueurs. Dans le bois, petites côtes et courbes rendent la conduite très excitante.

Au parc Belmont, un monument rappelle le mythique parc d’attractions.
Photo courtoisie
Au parc Belmont, un monument rappelle le mythique parc d’attractions.

Le trajet passe ensuite par le parc Raimbault, fréquenté par beaucoup de familles, en bonne partie des musulmans, ­regroupées autour d’un barbecue. Un détour non indiqué aboutit au parc ­Belmont tout vert, là où se trouvait le mythique parc d’attractions, près du pont Lachapelle.

De la chaussée à la forêt

Passé le parc de Beauséjour avec vue sur la rivière, le trajet nous entraîne dans le quartier cossu bordant le parc-nature du Bois-de-Saraguay. Finalement, on passe sous l’autoroute 13 pour pénétrer au parc-nature du Bois-de-Liesse.

Au parc-nature du Bois-de-Liesse, on pédale à l’ombre, sous les arbres.
Photo courtoisie
Au parc-nature du Bois-de-Liesse, on pédale à l’ombre, sous les arbres.

On pédale alors à l’ombre, sous les arbres. Le chemin partagé avec les marcheurs mène à la Maison Pitfield, le chalet d’accueil du parc. Après une halte, libre à vous de rouler un peu sur les chemins en forêt ou de revenir sur vos roues. C’est plutôt inusité comme parcours.

En bref

  • Longueur totale de la piste : 15 km linéaire
  • Ajout facultatif : 7 km au parc-nature du Bois-de-Liesse
  • Distance parcourue à ma dernière sortie : 27 km

https://ville.montreal.qc.ca

D’autres idées pour le week-end

Chez les Iroquoiens

Dans le sud-ouest du Québec, à Saint-­Anicet, se trouve le site ­Droulers/Tsiionhiakwatha, une reproduction fidèle d’un ancien village iroquoien. On y découvre les fameuses maisons longues.

www.sitedroulers.ca


Les plages du lac Saint-Jean

Il n’y a pas que des bleuets au lac Saint-Jean. Il y a aussi plus de 40 kilomètres de plages. La plus longue : celle du parc national de la Pointe-Taillon. La plus belle : celle du camping Belley.

www.SaguenayLacSaintJean.ca


En tout-inclus à Orford

Dans le nord du parc national du Mont-Orford, ­Jouvence accueille familles ou couples, dans des lieux distincts. Les forfaits incluent repas, animation, embarcations et accès à la plage.

www.jouvence.com