/finance/news
Navigation

Un robot conseiller financier pour vos REER?

Un robot conseiller financier pour vos REER?
Illustration fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Vous souvenez-vous de cette histoire? Dans les années 80 on avait demandé à un singe de tirer des fléchettes sur la page de la bourse d’un journal américain. On a voulu comparer le talent du chimpanzé pour identifier les bonnes compagnies de la bourse de New York avec la recherche des traders de Manhattan! Et... le singe avait gagné! Ses choix avaient rapporté davantage de profit que ceux des experts.

Laisseriez-vous un robot gérer votre REER ?

Inspiré par cette histoire loufoque, j’ai eu une idée semblable! J’ai eu le flash de vérifier l’avancement de l’intelligence-artificielle sur l’homme moderne! J’ai mis en compétition le talent de sélection en placement d’un robot-aspirateur avec... les habiletés du robot-conseiller WealthSimple.

Cette société d’investissement financée par Power Corporation n’utilise que des fonds indiciels et ce qu’ils appellent une « smart technology ». Il s’agit d’un programme informatique qui détermine quand acheter et vendre des fonds négociés en bourse et dans quelles proportions.

Nous savons depuis les années 50 que la répartition d’actif est au cœur des rendements d’un portefeuille. Mon opinion est que les marchés financiers répondent à des décisions émotives des humains et de leurs intérêts économiques. Partant de cette prémisse, j’ai alimenté mon robot avec une sélection minutieuse de gestionnaires en chair et en os qui apportent une valeur ajoutée importante et qui battent les indices boursiers régulièrement. Mon Roomba déguisé en super algorithme et baptisé IndexBuster a ensuite visité les pièces de mon bureau qui représentaient chacune, une catégorie d’investissement.

WealthSimple au plancher

Une fois la sélection complétée par IndexBuster, j’ai entré les choix dans le logiciel Laboratoire Morningstar et effectué des achats de parts de fonds à la date de création du portefeuille croissance de WealthSimple, soit le 24 aout 2014.

Voyez en vidéo IndexBuster affronter WealthSimple! https://youtu.be/DI4FJMzTSfc

33 mois plus tard, voici le résultat : WealthSimple a dégagé 24% (AVANT frais) de rendement total tandis que le robot aspirateur Roomba, nourrit aux gestionnaires d’exception a rapporté 46% (Net de tous frais). Un écart de 92% en faveur des humains et du hasard! Vraiment, je ne pense pas que cette technologie soit encore tout à fait au point. Avant de confier des sommes importantes à ce genre de gadget financier, pensez-y à deux fois.

Les robots-conseillers

  • Sont en fait des logiciels rudimentaires qui vendent et achètent des parts de fonds indiciels
  • Conçus pour faire économiser de l’argent, ils se font surclasser facilement par de bons fonds communs de placements
  • Si les fonds indiciels et leurs faibles frais vous attirent, les fournisseurs BlackRock, Invesco, BMO, TD offrent des outils et portefeuilles modèles pour une fraction du prix des robots-conseillers
  • L’intervention d’un conseiller humain dans les finances personnelles d’une famille permet d’ajouter jusqu’à 3% de rendement annuel net de frais selon l’étude Cirano publiée en 2016 et Vanguard.