/24m/city
Navigation

Économie de 6,2 M$ pour la gestion de la circulation confiée aux cadets

Économie de 6,2 M$ pour la gestion de la circulation confiée aux cadets
Photo d'archives / 24 heures

Coup d'oeil sur cet article

Les contribuables montréalais économiseront 6,2M$ annuellement en attribuant aux cadets la gestion de la circulation plutôt qu'aux policiers de Montréal.

C'est ce que le comité exécutif a affirmé mercredi en dévoilant les détails de la nouvelle convention collective des policiers.

Cette nouvelle convention adoptée jeudi dernier par la Fraternité des policiers permet à la Ville de confier la gestion de la circulation à des cadets.

Ainsi, les contribuables montréalais n’auront plus à payer des policiers du SPVM à 60$ de l’heure pour gérer la circulation puisque des cadets le feront pour quatre fois moins cher.

Auparavant, Montréal n’avait pas le choix de confier la tâche de la circulation sur les chantiers routiers aux policiers, qui effectuaient cette tâche souvent en heures supplémentaires.

Le cadet gagneront quatre fois moins cher que les policiers, qui sont présentement payés 60$ l'heure en temps supplémentaire pour accomplir cette tâche. Ces nouveaux surveillants de chantiers gagneront donc entre 14,64$ et 16,20 $ l’heure.

Les cadets géreront 75% de la circulation et ne seront présents que sur les chantiers où la surveillance est «moins compliquée», c’est-à-dire là où les cadets n’auront pas à intervenir auprès d’automobilistes.

Les chantiers plus complexes, soit 25%, resteront entre les mains d’agents du SPVM.

Les coûts annuels pour la gestion de la circulation autour des chantiers de construction par les policiers de Montréal n’ont cessé d’augmenter dans les dernières années, passant de 2,6M$ en 2013 à 10,4M$ en 2016, selon des données obtenues de la Ville de Montréal.