/sports/hockey/canadien
Navigation

Espoir du Canadien: Martin Reway revient de loin

L’espoir du Canadien qui a été aux prises avec des problèmes cardiaques veut revenir en force

Martin Reway
Photo Courtoisie Martin Reway prend les bouchées doubles pour retrouver la forme et faire sa place avec le CH.

Coup d'oeil sur cet article

Parmi les beaux espoirs du Canadien, Martin Reway s’entraîne fort ces jours-ci dans la ville slovaque de Banska Bystrica aux côtés de Zdeno Chara, Marian Gaborik et d’autres joueurs afin d’être prêt pour la prochaine saison de la Ligue nationale de hockey. Après la saison 2015-2016, au cours de laquelle il a joué avec la formation tchèque du Sparta de Prague et le club suisse de Fribourg, Reway a appris qu’il éprouvait des problèmes cardiaques. Tenu à l’écart, Reway n’avait pas été en mesure de participer au camp du Canadien, l’an dernier. Cette fois, il est déterminé à montrer ce qu’il peut faire en se joignant à l’équipe qui l’a sélectionné en quatrième ronde, soit 116e au total, lors du repêchage de 2013.

Martin Reway
Photo Ben Pelosse

Martin, tu as traversé une situation très difficile l’an dernier avec des ennuis de santé qui t’ont fait rater toute la saison. Comment te sens-tu maintenant, et est-ce que tout va bien ?

Je me sens beaucoup mieux et j’ai recommencé à patiner il y a quelques semaines. Je suis heureux de dire que tout ça est derrière moi et je suis impatient face au début du prochain camp.

Quand as-tu entamé ta préparation pour la nouvelle saison ?

Je m’entraîne depuis déjà beaucoup de temps avec des hockeyeurs slovaques ici. J’ai eu une préparation estivale un peu plus longue que les autres puisque j’ai dû rattraper ma saison perdue. Je vais m’entraîner encore pour une semaine ou deux et ensuite, je vais partir pour Montréal.

Qu’est-ce qui t’inspire le plus dans ton retour ?

C’est la satisfaction de faire du progrès après ma longue absence. Je sais que ce ne sera pas facile, mais je crois en moi et je crois que je peux apporter quelque chose à l’équipe. Je suis vraiment excité en vue de la nouvelle saison.

À quel point cette période a-t-elle été difficile pour toi mentalement ?

Dès le départ, ç’a été extrêmement difficile pour moi. Je ne pouvais tout simplement pas comprendre pourquoi quelque chose comme ça m’arrivait... Je n’avais jamais eu ce problème avec mon cœur et mes examens médicaux ont toujours été très bons. C’est pourquoi j’ai commencé à penser à des choses que je n’avais jamais imaginées, comme ce que je ferai si jamais je ne suis plus capable de jouer au hockey. Et il n’y a pas tellement d’opportunités pour moi. J’ai abandonné l’école pour le hockey. C’est pourquoi je suis heureux d’être passé par-dessus et de retourner au hockey.

De qui as-tu obtenu le plus grand soutien durant ces jours difficiles ?

Des membres de ma famille, c’est certain... Ils ont été tellement patients avec moi, et ce n’était pas toujours très facile. Soudainement, j’étais sous leur microscope. J’étais habitué à vivre seul depuis plusieurs années, que ce soit à Gatineau ou à Prague. Mais là, ils ont dû prendre soin de moi et me supporter à nouveau. Je suis tellement reconnaissant envers eux pour ça. Il y a aussi mes amis qui sont venus me voir pour me dire que tout irait bien. Pour beaucoup de personnes, ces choses sont simples, mais à ce moment-là, j’avais vraiment besoin d’entendre de tels mots. C’est pourquoi je suis aussi heureux d’avoir ces gens autour de moi.

Est-ce que les dirigeants du Canadien ont eu des discussions avec toi à propos de tout ça ?

Oui, ils m’ont appelé pour s’informer de ma condition. Ils m’ont soutenu pendant tout le processus. Ils auraient pu facilement abandonner dans mon cas. Ils m’ont plutôt aidé et j’ai la chance maintenant de leur montrer ce que je peux faire et tenter de redonner à l’organisation. »

Quelles sont tes chances de faire partie du Canadien ?

« Je ne dis pas que je vais jouer à Montréal pour la saison entière, mais je crois en mes habiletés et je sais que j’ai quelque chose à offrir à l’équipe. Je ne sais pas si ce sera dès le début de la saison, mais je l’espère. Maintenant, je m’entraîne tellement et je crois que je serai en mesure d’aider le Canadien à remporter des matchs. »

Avais-tu l’opportunité d’aller au camp des recrues ?

« Oui, j’avais la chance d’y aller, mais je recommençais seulement à m’entraîner. Je n’étais donc pas vraiment prêt. Je ne crois pas que ç’aurait été brillant d’y aller et de me montrer sans être préparé. »

Quelles sont tes attentes pour le véritable camp du Canadien ?

« Ce sera vraiment excitant pour moi. Je suis bien préparé et je suis certain d’être prêt dès le départ afin de gagner ma place dans l’équipe. »