/opinion/blogs/columnists
Navigation

Toi, LA prof en vacances... qui ne le sera plus bientôt...

Prof en vacances... quelques inspirations de l'été...
Prof qui préfère garder l'anonymat. Il manque quelques créations sur cette photo ainsi que quelques achats... Le vieux futon orange est toujours dans le pick-up!

Coup d'oeil sur cet article

Voici une épopée semi-fictive, mais aussi très réelle de l’été d’une prof pas trop « crinquée »!

Première semaine de vacances, tu entres au Walmart chercher des articles pour ta petite dernière qui part pour la première fois en camp de vacances et tu bifurques dans l’allée des coussins pour voir si tu ne pourrais pas trouver une perle rare pour ta future classe avec un aménagement flexible. Tu en rêves depuis maintenant plusieurs mois et à chaque fois que tu vois des photos passer sur Facebook, tu te demandes où les enseignantes prennent l’argent pour garnir leur classe de tables colorées difformes, de tapis texturés et de sièges coussinés de toutes formes et de toutes grandeurs. Tu aimerais tant toi aussi que tes élèves vivent dans un univers agréable et paisible. Tu sais que ta commission scolaire n’aura pas de sous à te donner pour changer le mobilier et tu te désoles de cloîtrer 24 petits êtres entre 4 vieux murs craqués bien assis sur une petite chaise de bois droite devant un vieux bureau « graffitié » par les trente autres élèves qui l’ont utilisé avant lui.

Alors... tu penses, tu réfléchis, tu cherches des solutions, mais surtout, tu te mets à la chasse aux aubaines... C’est le temps, tu n’as rien à faire, tu es en vacances... Tu demandes même aux gens autour de toi de surveiller pour toi!! Et là... ta meilleure amie t’appelle : ça y est, elle a trouvé le jackpot dans un sous-sol d’une église de Portneuf. Tu fais 80 km pour embarquer un beau vieux futon orange taché qui sera parfait dans ton coin lecture! Tu empruntes un pick-up, tu supplies ton chum de t’accompagner pour déplacer le dit futon et tu passes deux heures à le détacher avec du savon Sunlight jaune en pain. Tu es quand même radieuse, car il ne t’a coûté que 12,50$!!!

Un dimanche matin, tu te rends au marché aux puces du village voisin. Ton chum cherche des petits bidules, mais toi, subtilement, tu es en mode prof. Tes yeux sont rivés sur les caisses de lait et de bois qui, tournés, feraient de beaux sièges. Tu inspectes des vieux chevalets et tu recherches des jeux de Scrabble pour faire l’étude de mots dans ta classe. Tu regardes les livres et tu aperçois la série d’Amos d’Aragon... Tu te désoles de ne plus enseigner au 3e cycle et tu tentes d’appeler ton amie qui voudrait bien l’avoir! Pendant que tes enfants courent de tout bord tout côté, ton conjoint vient te rejoindre et se demande bien pourquoi tu regardes un sac rempli de petites autos et un vieux coffre à outil en bois. Gênée, tu lui expliques que les petits gars de ta classe seraient peut-être heureux d’avoir des petites autos et que le vieux coffre à outils serait parfait accroché au mur de ta classe pour mettre des trombones ou des collants! Il te regarde.... sans commentaire!

Deuxième semaine de juillet, ton chum décide te finir le sous-sol. Il te propose d’aller voir les aménagements proposés au IKEA............................................................ Le paradis des profs après le Dollarama!!! Donc, pour te mettre un peu l’eau à la bouche, tu prends soin de consulter les nombreuses pages Facebook de profs, qui ne sont pas DUTOUT achalandées durant l’été parce que tout le monde est en vacances, et tu regardes aussi sur le site web du IKEA les petites merveilles que tu pourrais dénicher. Tu entres... et... tu sors avec un pouf, deux chaises jaunes, une petite table basse et... un kit d’assiettes, de verres et d’ustensiles en plastique. (Il faut bien acheter quelque chose pour la famille!)

Ton chum????? ... Écoute, tu es toujours en vie, c’est ce qui compte!

Les rénovations au sous-sol???? L'été prochain!

Troisième semaine de juillet, les enfants sont partis jouer dehors et tu as une heure ou deux pour toi. Tu consultes ton Facebook avant d’aller lire le dernier livre sur les ateliers d’écriture au soleil. Tu enregistres quelques activités intéressantes sur les différentes pages et une t’inspire. Tu te mets en mode création et tu ponds une super activité pédagogique à la fois ludique et motrice. Quand les enfants arrivent, tu n’as pas encore ouvert une page de ton livre, mais tu es super fière de ton travail!

Début août, là c’est sérieux, tu cherches une idée de génie pour motiver tes élèves. Tu achètes pour 50$ de matériel au Dollarama et tu demandes à tes ados de coller des aimants et des velcros pour ton nouveau système. Pendant que les enfants exécutent à la chaîne les tâches, tu décides d'utiliser le bois de grève à ta disposition pour faire divers items intéressants pour ton local. Ton chum arrive du travail (Lui, il travaille!), te prend un peu en pitié, mais trouvant ton idée quand même bonne, il s'installe à la scie et coupe 22 rondins pour chacun de tes élèves. Après deux heures de travail, tu réalises que tes ados ont travaillé tout croche et que tu dois tout recommencer. En fait, leur travail n’était pas si épouvantable, mais tu es tellement perfectionniste que tu sais que les quelques cartons plus ou moins au niveau risquent de t’énerver toute l’année, alors vaut mieux refaire le travail maintenant!

Deuxième d’août, ça te démange... tu n’es plus capable!!! Tu as une envie folle d’aller à l’école... Tu veux aller voir ton local et faire un plan de ton nouvel aménagement!  La secrétaire angoisse de voir arriver des enseignantes au compte-goutte. Tu la rassures en disant que TOI, tu ne fais que passer QUELQUES minutes pour prendre des mesures et tu quittes TROIS HEURES plus tard!

Quelques jours avant la rentrée, tu passes à la librairie te chercher un roman de quoi décrocher un peu... Tu ressors avec le dernier Musso et ... L’album « La petite sœur du Chaperon Rouge »! Ton cerveau regorge d’activités à partir de ce livre. Tu es emballée!

À la fin de la journée, tu montres tous tes achats à ton chum...

...

...

...

Il t’aime de même!

Le dernier Musso???? Tu le liras... pendant les vacances de Noël, parce que quand les jeunes seront rentrés dans les classes, tu n’auras plus le temps de lire! Tu vas travailler!!!

Et tes vacances en famille à la plage??? Elles étaient extraordinaires! Tu en as profité pour terminer ta lecture pédagogique et tu as ramassé des coquillages et des cailloux... pour ta classe!!! 

Morale de cette histoire...  UNE prof, ça l’est 365 jours par année! Veuillez noter que ce texte a été écrit volontairement au féminin, parce que le corps enseignant masculin a cette capacité exceptionnelle de décrocher!! Bravo chers collègues, vous êtes mes idoles!!! Je vous admire! Oui, oui, je sais, certaines filles aussi décrochent.

Pour ma part, je reste une éternelle hybride : toujours à la recherche d’une idée de génie pour les petits cocos qui partageront ma vie durant les 10 prochains mois, mais MAINTENANT capable d’apprécier le soleil et refaire le plein d’énergie pour les accueillir avec grand plaisir et leur montrer tout ce que ce dernier été m’a inspiré.

Bonne rentrée chers collègues! 

J’oubliais... À toutes celles qui ont angoissé tout l’été en vue de leur prochaine année, il est interdit de vous plaindre au mois d’octobre lorsque vous serez épuisées!!! ;)