/news/transports
Navigation

Société de transport de Sherbrooke: des millions pour accroître l’achalandage

Coup d'oeil sur cet article

SHERBROOKE | Québec et Ottawa débloquent 7,4 millions $ pour améliorer les services de la Société de transport de Sherbrooke (STS) dans le cadre d'une dizaine de projets ayant pour objectif d'augmenter l'achalandage dans les autobus de la STS.

Dans la salle de contrôle de la STS, tous les circuits d'autobus sont suivis en temps réel.

«Tous les bus qui sont en vert, ce sont des bus qui sont à l'heure. Tous les bus qui sont en rouge, ce sont des bus qui ont plus de trois minutes de retard», a expliqué Luc Roy, chef de section à la STS.

«C'est ici qu'on répond à toutes les demandes des chauffeurs et de la clientèle en temps réel», a-t-il ajouté.

Depuis 2012, la STS collige ces données. Des informations précises qui seront bientôt disponibles pour les usagers. À partir de son cellulaire, l'usager saura exactement où se trouve son autobus, et s'il accuse un retard ou non.

«Ça va donner un paquet d'alternatives, surtout au niveau des perturbations. S'il y a un accident, est-ce que je dois changer de parcours», s’est demandé comme le ferait un usager Bruno Vachon, président de la STS.

La STS veut devenir plus attrayante auprès de sa jeune clientèle.

Un virage technologique a été entrepris avec la nouvelle application mobile Vermeille.

«C'est environ 70 % de notre clientèle qui sont des étudiants», a expliqué M. Roy.

«Pour les étudiants, ça permet de bien connaitre les horaires et de bien prévoir ses déplacements», a indiqué un étudiant de l'Université de Sherbrooke interrogé par TVA Nouvelles.

La STS fait aussi un virage vert pour inciter les automobilistes à faire le saut vers le transport en commun. Six autobus hybrides seront ajoutés à sa flotte.

Des projets

Au total, une dizaine de projets de développement sont en cours à la STS.

Ils pourront être réalisés grâce à une aide de 7,4 millions $ de la part des gouvernements fédéral et provincial provenant du Fonds pour l’infrastructure de transport en commun. La STS complètera le financement.

«C'est vraiment une très belle nouvelle pour Sherbrooke aujourd'hui», s’est réjouie la ministre Marie-Claude Bibeau.

Certains travaux sont déjà commencés. C’est le cas à l'Université de Sherbrooke, où la réfection de la voie réservée aux autobus est bien avancée.

«Au printemps 2018, l'ensemble de ces 10 projets-là devrait être terminé», a ajouté M. Vachon.