/opinion/columnists
Navigation

L’une des sociétés les plus douces au monde

L’une des sociétés les plus douces au monde
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Pas drôle de vivre au Québec quand tu es jeune et que tu as des rêves de révolution.

Contre quoi tu peux te révolter ?

Nous sommes l’une des sociétés les plus douces et les plus paisibles au monde !

Si le Québec était un parent, il fumerait un joint avec son enfant !

JE SUIS COOL

Au Québec, tu fais attendre les gens pendant des heures, et ils patientent calmement, sans rechigner.

Dès qu’il y a le moindre problème, on fait des commissions, on prend le pouls, on consulte, on se concerte, on délibère...

On discute, on échange, on se rencontre...

Le gouvernement multiplie les campagnes pour nous dire de faire de l’exercice, de conduire prudemment, de parler à nos enfants, de prendre soin de nos parents, de boire avec modération et de jouer intelligemment.

C’est tout juste si l’État ne nous tient pas la main quand on traverse la rue...

Au référendum de 1995, le Non l’a remporté par 1,16 % des votes.

Un peu partout à travers le monde, un résultat aussi serré aurait donné lieu à des journées d’émeutes, de bagarres, de vandalisme.

Pas ici.

Les gens sont rentrés sagement chez eux – même si le chef du camp du Oui, fortement imbibé, a tenu des propos ambigus sur le « vote ethnique ».

Vous en connaissez, vous, des endroits aussi calmes, aussi paisibles ?

QUÉBEC, TERRE DE VIOLENCE ?

À en croire certains médias et certains militants professionnels qui ont tout intérêt à crier au loup, le Québec est gangréné par le racisme systémique, la culture du viol, le néolibéralisme sauvage, la haine de l’autre, l’homophobie...

Où ça, Bon Dieu ?

Je ne dis pas que tout est rose, mais enfin...

Vous voulez savoir ce qu’est l’extrême droite ? Allez voir le KKK dans les États du Sud ou les néo-nazis en Allemagne, vous m’en donnerez des nouvelles...

Ici, tout ce qu’on a, c’est La Meute.

Une page Facebook regroupant quelques pelés et une poignée de tondus.

Comme l’a écrit mon confrère Hugo Meunier, qui est membre de La Meute depuis deux ans, histoire de savoir ce que ce groupe mange en hiver : « Être membre du groupe secret de La Meute, c’est moins excitant que d’être membre de l’Opus Dei ou même des Chevaliers de Colomb.

« Au moins, ces derniers font probablement une épluchette de blé d’Inde ou deux par été. Pour moi, La Meute c’est une grosse gang d’adultes qui ont trop écouté de films et de joueurs de Candy Crush blasés en quête d’un nouveau passe-temps... »

VIVE LE QUÉBEC !

Parfois, je lis certains articles sur le Québec et je me dis : « Mais où ces gens vivent-ils pour écrire de telles sornettes ? »

Oui, il y a des racistes, mais pas de racisme systémique. Oui, il y a des violeurs, mais pas de culture du viol.

Le fait est que le Québec, malgré ses imperfections, est l’un des endroits où la vie est la plus douce quand tu es une femme, un homosexuel, un pauvre ou une « personne racisée ».

Peut-on le dire au lieu de toujours nous dénigrer ?

Tanné des alarmistes qui peignent toujours le Québec en noir...