/lifestyle/food
Navigation

Bières mythiques

Coup d'oeil sur cet article

Saviez-vous qu’il existe un marché noir de la bière ? Les ­brassins les plus recherchés par les amateurs sont offerts, de façon moyennement licite, en revente ou, de façon plus acceptable, en échange contre d’autres bouteilles venant de l’autre bout du monde. Quelques brasseries québécoises offrent maintenant des bières tellement recherchées qu’on fait la file pendant des heures pour en avoir quelques bouteilles. Voici quelques exemples de ces perles rares.

LES PERLES RARES DU QUÉBEC

Péché Mortel Bourbon

Dieu du Ciel ! à Saint-Jérôme et Montréal

Photo courtoisie

Le nez : Café, bourbon, vanille

En bouche : Ronde et douce, elle est une version encore plus liquoreuse et décadente du véritable dessert liquide qu’est déjà la plus régulière Péché Mortel.

Pourquoi c’est rare : Pour sa production, Dieu du Ciel ! doit envoyer une portion de sa célèbre stout impériale au café mûrir en barriques mouillées de bourbon pendant quelques mois.


Double IPA

Les Trois Mousquetaires, à Brossard

Photo courtoisie

Le nez : Fruits tropicaux, pamplemousse

En bouche : Explosivement fruitée, diplomatiquement amère, c’est une bombe de houblon, mais au profil néanmoins soyeux.

Pourquoi c’est rare : L’approvisionnement en houblon de certaines variétés peut être un défi pour les brasseries, mais certaines d’entre elles limitent sciemment l’offre pour favoriser l’atteinte d’un statut mythique à leurs brassins.


Corne de Glace

À l’abri de la Tempête, L’étang-du-Nord (Îles-de-la-Madeleine)

Photo courtoisie

Le nez : Caramel, chaleur d’alcool, chocolat et fruits confits

En bouche : Riche et ­digestif, ce porto de la bière ne laisse personne indifférent.

Pourquoi c’est rare : La brasserie amène son excellente Corne de Brume sous le point de congélation pour en retirer une partie de l’eau qui gèle. On obtient alors moins de bière, mais d’une puissance remarquable.


Framboëse

Auval, à Val-d’Espoir

Photo courtoisie

Le nez : Framboise avec un point d’exclamation !

En bouche : Très juteuse, extrêmement fruitée, ­acidulée et vineuse.

Pourquoi c’est rare : Toutes les bières de cette brasserie sont carrément les plus recherchées de la province. La faible production, la qualité des bières et dans ce cas-ci, la disponibilité saisonnière du fruit contribuent à ce phénomène.

Le saviez-vous ?

C’est du 1er au 4 septembre que se déroule le festival Bières et Saveurs, à Chambly. Cet événement constitue, année après année, l’une des plus importantes vitrines du travail des artisans brasseurs de la province. Si la découverte d’une vaste palette de brassins spéciaux vous intéresse, c’est un rendez-vous à ne pas manquer.


David Lévesque Gendron et Martin ­Thibault sont les auteurs de Les saveurs gastronomiques de la bière (Druide, 2013), sacré meilleur livre sur la bière aux Gourmand Awards, gagnant du ­premier prix littéraire Mondial de la Bière, ­gagnant d’une médaille d’or au concours des livres culinaires canadiens de Taste ­Canada et ­finaliste pour le prix Marcel-­Couture. ­David est aussi copropriétaire de ­Microbrasserie Vox Populi tandis que Martin pilote la gamme de bières Coureurs des Boires, produite chez Oshlag.