/sports/opinion/columnists
Navigation

Ribeiro: quelle triste histoire!

Coup d'oeil sur cet article

Mike Ribeiro est introuvable.

Son ami et agent, Bob Perno, a tenté de le rejoindre des dizaines de fois au cours des trois derniers mois sans succès.

Il ne répond pas.

Il ne répond pas aux textos.

Sa famille ignore où il se trouve. Une bien triste histoire.

Ribeiro a connu sa large part d’ennuis au cours d’une longue et, disons-le, intéressante carrière dans la Ligue nationale avec plus de 1000 matchs à son actif. Que ce soit à Montréal, à Dallas, en Arizona ou à Nashville. Mais, il a toujours réussi à surmonter les obstacles.

Maintenant, la porte est fermée.

Il ne s’agit plus de retrouver Mike Ribeiro, le hockeyeur, mais bien Mike Ribeiro, l’homme, dont les enfants pleurent l’absence. Il s’agit de retrouver un homme déconnecté de la réalité.

On craint le pire

Dans une telle situation, on craint toujours le pire.

Tous ceux et celles qui le connaissent, ses amis, les membres de sa famille, ont peur.

L’ex-joueur du Canadien a participé, l’hiver dernier, à un programme sous la direction du Docteur Shaw, de l’Association de joueurs, un programme venant en aide aux athlètes ayant des problèmes avec la drogue et la boisson.

Il est entré dans le programme à la période des fêtes, mais à mi-chemin, après un mois et demi, il a laissé tomber, affirmant que tout était rentré dans l’ordre.

Sauf que l’inévitable devait se produire.

Il n’y avait vraiment plus de place pour lui au sein de la solide formation des Predators de Nashville. Il fut rétrogradé à la formation la Ligue américaine et, depuis la fin de la saison, il manque à l’appel.

Où est-il ?

Personne ne le sait ? Bob Perno est convaincu qu’il est toujours à Nashville ou encore dans la région. Mais où ?

Tout le monde l’ignore.

On ne peut que souhaiter que cette histoire se termine sur une bonne note...