/news/green
Navigation

Ouragan Irma: au tour de Cuba d’être évacué par les touristes

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Après les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, déjà ravagé par l’ouragan Irma, et la République dominicaine, c’est au tour des touristes coincés à Cuba d’être évacués par les compagnies aériennes avant le passage de la tempête.

Mercredi, la compagnie aérienne Air Transat a annoncé qu’elle envoie dix avions à Cuba, soit quatre vers Varadero, trois vers Santa Clara, deux vers Cayo Coco et un vers Holguín. Ces appareils permettront de rapatrier plus de 1800 passagers. Tous devraient être de retour au Canada en après-midi ou en fin de soirée, jeudi.

Mercredi, le voyagiste a envoyé dix avions en République dominicaine afin de rapatrier environ 2000 touristes.

Pour sa part, Air Canada a annoncé, tard en soirée mercredi, qu’elle affrétait 24 avions supplémentaires à destination de Cuba, de la République Dominicaine, de la Floride, d’Antigua et de Providenciales. De plus gros appareils que sont initialement prévus seront aussi envoyés à La Havane (Cuba) et à Nassau (Bahamas).

Au total, «Air Canada aura ajouté plus de 6 000 places en direction nord, en plus de ses vols déjà prévus à l'horaire au cours de la période de trois jours entre le mardi 5 septembre et le jeudi 7 septembre», a expliqué l’entreprise dans un communiqué.

De son côté, Sunwing a aussi indiqué avoir mis en place des vols spéciaux à destination de Cuba pour aller chercher les voyageurs désireux d’écourter leurs vacances avant l’arrivée de l’ouragan, qui a déjà détruit entre 60 et 95 % des habitations sur l’île de Saint-Martin, selon les autorités françaises.

Les trois compagnies aériennes ont également mis en place des programmes pour permettre aux voyageurs qui devaient s’envoler vers le sud de changer leur vol ou leur destination, en fonction des politiques des différents voyagistes.