/finance/news
Navigation

Six conseils financiers pour éviter l’appauvrissement

0907_dvp

Coup d'oeil sur cet article

Selon les données de Statistique Canada, la classe moyenne représente une portion de la population active qui gagne annuellement entre 33 000 $ et 67 000 $ nets pour les couples sans enfant et entre 41 000 $ et 105 000 $ nets pour les familles avec enfants. Pour les personnes vivant seules, l’intervalle est compris entre 24 000 $ et 47 000 $ nets par année. On va dire « classe moyenne », car près de la moitié (47 %) des ménages canadiens en font partie.

Mais voilà, dans la classe moyenne, plusieurs peinent à joindre les deux bouts. Pourquoi certains arrivent-ils très bien financièrement, alors que d’autres tirent le diable par la queue ?

La différence se trouve dans le rapport avec l’argent. Ce qu’on en fait et SURTOUT ce qu’on ne fait pas.

Les gaffes à éviter

1• Les achats impulsifs ne causent que du tort. De nombreux travailleurs de la classe moyenne se sentent obligés de démontrer leur « standing ». Les constructeurs de voitures de luxe l’ont compris et proposent tous des véhicules d’entrée de gamme sous les 40 000 $. Cette petite Mercedes fait du bien à votre ego, mais les coûts d’entretien et de réparations vous saigneront à blanc tôt ou tard.

2• Vivre d’une seule source de revenus vous rend dépendant. Pour atteindre l’autonomie financière, vos économies doivent engendrer des revenus passifs, comme des loyers, des dividendes, des gains en capital sur placements, des honoraires de consultation, etc.

3• Sans plan ni vision à long terme, vous n’irez nulle part. Il ne vous passerait jamais par la tête de construire une maison sans plan, n’est-ce pas ? Alors, c’est la même chose pour votre avenir financier. Ça nécessite des réflexions, des décisions et des actions fermes.

4• Vivre à crédit n’est pas seulement une gaffe, c’est une prison. Vous devez cesser immédiatement d’acheter des bricoles ou de faire des voyages à crédit. Si vous n’avez pas les moyens de régler AU COMPLET le solde de vos cartes de crédit chaque mois, vous courrez à votre perte.

5• Ne pas contribuer au REER collectif vous prive d’un avantage formidable. 4 pour 1 $, 3 pour 1 $ ou 1 pour 1 $... peu importe le ratio de cotisation de l’employeur à votre régime, c’est un cadeau qui ne se refuse pas.

6• Rester dans l’ignorance financière vous rend vulnérable. Cela engendre la certitude qu’on pourra vous en passer des petites vites. En maîtrisant le moindrement le vocabulaire financier, vous pourrez vous tenir debout, négocier vos frais et intérêts et en conserver davantage dans vos poches.

♦ Fabien Major est conseiller en épargne collective pour Major Gestion Privée Inc. de Gestion financière Assante ltée.

À retenir

  • L’épargne vous rend plus riche et non la dépense
  • Apprendre le vocabulaire financier vous enrichira
  • Un plan d’épargne et un budget sont nécessaires
  • Dotez-vous d’une 2e, 3e ou 4e... source de revenus
  • Achetez à crédit SEULEMENT lorsque vous pourrez rembourser tout le solde à la fin du mois