/news/green
Navigation

Vague de chaleur historique

L’été semble se poursuivre en septembre

Plusieurs personnes profitaient déjà du beau temps vendredi, dont Karine Léveillé-Giguère, qui prenait sa pause de travail assise au soleil.
Photo Catherine Montambeault Plusieurs personnes profitaient déjà du beau temps vendredi, dont Karine Léveillé-Giguère, qui prenait sa pause de travail assise au soleil.

Coup d'oeil sur cet article

Les météorologues s’attendent à ce que des records de température soient pulvérisés chaque jour d’ici mardi alors qu’une vague de chaleur historique s’amène sur le Québec.

« On ne sait pas encore s’il s’agira bel et bien d’une canicule, mais une chaleur aussi tardive dans le mois de septembre, c’est du jamais vu », lance Frédérick Boulay, météorologue chez MétéoMédia.

On parle de canicule lorsque le mercure atteint plus de 30 °C et que le facteur humidex dépasse 40 °C pendant au moins trois jours consécutifs. Ces conditions pourraient être réunies à partir de samedi en Outaouais, de dimanche dans la grande région de Montréal et de lundi en Estrie.

Jusqu’à aujourd’hui, la canicule la plus tardive s’est produite du 7 au 10 septembre 2002, indique M. Boulay.

Depuis le début de l’été, seulement deux jours ont amené des températures de plus de 30 °C à Montréal, alors qu’une année normale compte habituellement neuf de ces journées chaudes. Dans les prochains jours, ce nombre risque donc de doubler.

Depuis le début de septembre, les températures moyennes sont deux degrés au-dessus de la normale et les précipitations sont quasi inexistantes.

Une fois aux 30 ans

Selon Alexandre Parent, météorologue chez Environnement Canada, le beau temps que l’on connaît actuellement en début d’automne est un phénomène qui ne se produit qu’une fois aux 30 ans.

« Ça fait 13 jours qu’on connaît des températures au-dessus des normales sans aucune précipitation, relève-t-il. Quand on regarde les 125 dernières années, c’est arrivé seulement à quatre reprises. »

Mais il faudra bien profiter de ce dernier clin d’œil de l’été puisque l’automne réclamera bientôt son dû.

« Le temps chaud de la fin de semaine va perdurer au début de la semaine, indique M. Parent. Mais vers la fin de la semaine, on va retourner à des températures plus près des normales, qui sont de l’ordre de 16 à 18 °C comme maximum le jour. »