/entertainment/music
Navigation

Spectacle-bénéfice: Karkwa et Octobre réunis pour Petite-Vallée

De gauche à droite: Les membres du groupe Karkwa, Martin Lamontagne, François Lafontaine, Stéphane Bergeron, et Louis-Jean Cormier.
Photo Agence QMI, Dario Ayala De gauche à droite: Les membres du groupe Karkwa, Martin Lamontagne, François Lafontaine, Stéphane Bergeron, et Louis-Jean Cormier.

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Les membres de Karkwa seront de nouveau réunis sur scène le 23 octobre prochain, le temps d’un spectacle-bénéfice au M Telus, ancien Métropolis, pour soutenir la reconstruction du Théâtre de la Vieille Forge de Petite-Vallée ravagé par les flammes le 15 août, a-t-on appris mardi.

«Quand j’ai vu au ¨Téléjournal¨ la forge de mon grand-père brûler, ça m’a tiré des larmes», a indiqué en conférence de presse Louis-Jean Cormier, prochain «passeur de la reconstruction» avec Marie-Pierre Arthur, native de Grande-Vallée.

Pas d’album à venir

«L’idée de réunir Karkwa s’imposait, puisqu’on a tellement vécu quelque chose de spécial là-bas, a-t-il enchaîné avant d’insister sur le fait qu’il n’était pas «en train d’annoncer le retour du groupe sur les tablettes des disquaires».

«C’est un retour ensemble pour nous, parce que Petite-Vallée, on l’a dans le cœur», a-t-il lancé, précisant que sa mère en était originaire, tout comme les conjointes de François Lafontaine (en couple avec Marie-Pierre Arthur) et de Stéphane Bergeron, deux autres membres du quintette.

Le même élan de solidarité s’est emparé d’Octobre, la bande formée en 1971 et menée par Pierre Flynn s’étant justement produite pour la toute dernière fois au Théâtre de la vieille forge, en 2006. Michel Rivard et Marie-Pierre Arthur participeront également au tour de chant, intitulé pour l’occasion «La grande réunion autour du feu».

Généreux Yvon Deschamps

Alan Côté, directeur du Festival en chanson de Petite-Vallée qui ne ménage pas les efforts pour remettre la communauté sur pieds, était encore ému d’avoir reçu le prix Diane-Juster la veille, à la remise de la Société professionnelle des auteurs et des compositeurs du Québec (SPAQ), mais dit avoir «pleuré comme un veau» quand l’humoriste Yvon Deschamps, dont on soulignait la carrière et à qui on a remis une bourse de 10 000 $, a choisi de remettre le chèque à l’organisation du Village en chanson de Petite-Vallée.

Un nouveau studio

Le premier grand rassemblement d’artistes au Centre Vidéotron le 13 septembre dernier a permis d’amasser 360 000 $ sur l’objectif de 1 M$. Au total, 400 000 $ ont été accumulés à ce jour. Non seulement le projet de reconstruction du théâtre va bon train, avec des premières ébauches de maquettes, mais on parle également de la création d’un studio du Québec à Petite-Vallée, où des artistes de la francophonie auront la possibilité, «avec les frais de subsistance couverts», d’enregistrer un album au bord de la mer.