/misc
Navigation

Les poux

Les poux
https://cache.magicmaman.com/data/photo/w1000_ci/4y/poux-enfant.jpg

Coup d'oeil sur cet article

 

J’avais pensé à pas mal tous les anxiogènes, quand mes enfants sont entrés dans le monde de la scolarisation. Tous? Oh non , pas tous. J’en avais oublié un.

 

Les poux, hantise de tout parent. Juste d’écrire le mot, la tête me pique, pis je me gratte partout.

Je soupçonne toute miette de peau qui se détache de mon cuir chevelu d’en être un et vérifie frénétiquement la tête de chacun de mes enfants à chaque retour d’école. Dès que j'en vois un se toucher la caboche, je suis prête à agir, au cas.

J’ai rasé tout le monde en fin de semaine, la prof de mon grand m’a dit qu’ils avaient eu des cas. Heille, je vais pas prendre de chance, certain! J’ai passé proche de leur passer les bras pis les sourcils au clipper, mais mon chum m’a arrêtée quand il les a entendus crier d’effroi!

Je sais pas comment je m’en sortirais, si j’avais une fille. Pauvre elle, elle aurait la queue de cheval la plus serrée de toute la commission scolaire!

J’ai défait tous les lits, je les ai passés à la laveuse, au cycle de désinfection. Pis j’ai mis un gallon d’eau de Javel dans la cuve, pour mettre tout de mon bord.

J’ai passé la balayeuse sur les matelas, pis j’ai mis les oreillers dans des sacs poubelle. Là, ils sont en quarantaine, mais j’ai pas encore décidé si j’allais pas tout simplement les garrocher aux vidanges à la prochaine tournée. Repartir à neuf, c’est une bonne façon de se protéger des parasites, me semble!

J’ai mis de l’huile essentielle de mélaleuca sur l’un, de lavande sur l’autre, de citron sur le troisième; je leur ai tous lavé les cheveux dans une décoction de vinaigre blanc. J’ai fait des incantations chamaniques en brulant de l’encens (pas proche d’eux, faudrait pas briser leurs petits poumons avec la boucane), et je passe la maison entière à la lumière ultraviolette incandescente machin-chose.

À chaque journée.

J’ai acheté des traitements en prévention, regardé des tutoriels sur Youtube. Je me suis grayée d’un format familial de tits peignes à poux.

Je suis prête.

Les chambres sont plus reluisantes que jamais, je pourrais manger sur mon plancher de salle de bains, pis je crois que j’ai réussi à éliminer toute trace de poussière de mon domaine.

Je le sais, que les poux vont pas nécessairement dans des places pas propres, mais si je limite les cachettes, y vont avoir plus de misère à se bâtir des camps de base, pour mettre au point leur stratégie d’invasion, non?

Pis on aura beau dire : le p’tit Coté, il a les dents sales, ça a surement pas du aider. À mon avis, ça vient de lui, les cas qu’il y a à l’école.

Surtout que les écoles n’avertissent plus systématiquement, maintenant, quand il y a des enfants atteints. Pis qu’on le sait, de toutes façons, que le monde est pas fiable. Au lieu de manquer du bureau pour traiter leurs enfants, ils vont les envoyer pareil contaminer le quartier au complet avec leurs Pediculus humanus!

Ah, les gens!

 

Dire que dans le temps, c’était porteur de chance, d’avoir des poux! J’ai même lu, pendant mes recherches, qu’à une certaine époque, on pensait qu’ils guérissaient des maladies! Oui, oui, c’est Wikipedia qui l’a dit!

Juste pour éviter la contamination de mes rejetons, je songe à faire l’école à la maison.

Sérieux, ya tu vraiment quelque chose de plus dégueulasse que ça? Ya tu un effet collatéral de la scolarisation plus épouvantable que ces petites bibittes vampiriques qui s’insinuent dans nos vies? Ya tu quelque chose de plus inutile, de plus immonde, de plus impertinent qu’un pou?

Hmmm, on vous a tu déjà parlé d’oxyures?