/news/currentevents
Navigation

Une Saguenéenne convoite le titre de Miss Univers

Elle figure parmi les soixante finalistes canadiennes

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY | Une jeune femme de Saguenay est partie ce matin pour réaliser son rêve d’adolescence, celui de participer au concours de Miss Univers.

Nadia Lavoie, infirmière clinicienne de profession à l’Hôpital de Chicoutimi, est partie vers 5 h 30 en direction de Toronto pour participer à la portion canadienne du concours de Miss Univers. Elle est une des soixante finalistes qui courent la chance de représenter le Canada lors de cette compétition.

Il s’agit pour elle d’un rêve qu’elle caresse depuis une dizaine d’années. « Je rêve à ça depuis que j’ai 13, 14 ans. J’étais une petite fille qui était très timide, très gênée. Je ne parlais à personne », raconte la jeune femme de 24 ans.

C’est en février dernier que Nadia Lavoie a reçu la nouvelle qui a changé sa vie. « J’ai reçu un message me disant que j’étais une des finalistes. Il y a plus de 700 filles qui avaient envoyé leur candidature. Je n’en croyais pas mes yeux, je me pinçais », raconte Nadia Lavoie avec émotion.

Intimidée

Nadia Lavoie affirme avoir vécu de l’intimidation quand elle était au secondaire. Son style vestimentaire différent lui a valu les moqueries des autres étudiants.

Participer à ce concours est pour elle une réussite personnelle qui compense ces années difficiles. « Je veux montrer aux jeunes filles que même si on est gênée, ce n’est pas grave. Il y a toujours des possibilités de travailler sur soi et de s’accomplir en tant que personne. »

Depuis six mois, Nadia Lavoie entraîne son corps et son esprit pour être au sommet de sa forme au cours de la compétition. « Je travaille à temps plein. Tous mes temps libres n’étaient dédiés qu’à ça. J’ai fait de l’entraînement physique, j’ai engagé un coach de vie. J’ai fait la recherche de commanditaires. »

Outre les épreuves esthétiques auxquelles elles doivent prendre part, tels les défilés en robe de soirée et en maillot de bain, les candidates sont interrogées sur des sujets d’actualité controversés, par exemple le conflit qui se dessine entre la Corée du Nord et les États-Unis.

Être au courant de l’actualité

« Il faut lire les journaux. Il faut être au courant de l’actualité. Ils vont nous poser des questions portant sur la politique, la religion, qu’est-ce qui pollue la planète présentement... », explique Nadia Lavoie.

Selon la prétendante au titre de Miss Univers Canada, il faut savoir répondre aux questions posées sans se mettre les pieds dans les plats. « Il faut être au courant, mais il ne faut pas répondre trop franchement, pour ne pas choquer », pense-t-elle. Si dans ses rêves les plus fous, elle remporte la compétition, Nadia Lavoie veut vivre une expérience dont elle se souviendra longtemps.