/sports/others
Navigation

Mondiaux de gymnastique à Montréal: deux Québécois parmi l’élite

Thierry Pellerin et René Cournoyer sous les feux de la rampe chez eux

Thierry Pellerin et René Cournoyer vont participer à une compétition d’envergure internationale devant leurs proches.
Photo Agence QMI, JOËL LEMAY Thierry Pellerin et René Cournoyer vont participer à une compétition d’envergure internationale devant leurs proches.

Coup d'oeil sur cet article

René Cournoyer et Thierry Pellerin, deux Québécois pure laine, sont impatients de participer aux Championnats du monde de gymnastique, au Stade olympique.

Autant pour l’un que pour l’autre, c’est un rêve devenu réalité, alors qu’ils n’auraient jamais pensé vivre un tel moment quand ils étaient plus jeunes.

Les deux grands amis, qui ont grandi dans le monde de la gymnastique au Québec et au Canada, se connaissent depuis l’âge de huit ans. Ayant mainte­nant dépassé la vingtaine, ils sont prêts à vivre les frissons d’une compétition se déroulant sur leurs terres.

« Ce sera la plus importante compétition. Ce sont des championnats du monde, il n’y a qu’une édition par an. Tous les gros noms de la gymnastique sont rassemblés. C’est excitant et énervant, a lâché Pellerin en entrevue à quelques jours de l’événement.

« Je ne pensais jamais me retrouver ici, a ajouté celui qui s’exécutera au cheval d’arçons, son appareil préféré. C’est plaisant de savoir que les gens qui seront dans les gradins vont nous encourager même s’ils ne nous connaissent pas tant que ça. L’énergie sera différente et elle m’aidera dans ma compétition. »

« C’est l’expérience d’une vie, a renchéri son coéquipier, René Cournoyer, qui vient de Repentigny. Très peu de gymnastes ont la chance de participer à une si grosse compétition dans leur ville natale. Je vais prendre l’énergie de la foule. Ailleurs dans le monde, on le voit quand un gymnaste local monte sur l’appareil. Encouragé, il performe mieux. Et au Québec, on le sait, les gens sont vraiment encourageants. »

Cournoyer et Pellerin seront les seuls Québécois dans la formation canadienne regroupant 10 athlètes.

Grands espoirs

Selon la stratégie de la forma­tion canadienne, Cournoyer s’exécutera sur quatre appareils. Bien qu’il soit très efficace au sol, l’entraîneur lui demandera plutôt d’exécuter ses routines aux anneaux, aux barres parallèles, à la barre fixe et au saut.

Son objectif ? Gagner en expérience avec ses nouvelles routines, mais aussi savourer pleinement ces moments devant sa famille et ses amis sous les réflecteurs du Stade olympique.

« Je veux aussi montrer que le Canada est fort en gymnastique. On fait de belles choses chez nous, a-t-il insisté à propos des grands talents qui se trouvent dans son équipe. Pour moi, participer à une finale serait un rêve. Avec une bonne routine et dans une bonne journée, ça peut arriver. Je peux causer la surprise. »

Il faut savoir que seuls huit gymnastes accèdent à la finale à chaque appareil. Peu importe ! Le Québécois sent qu’il peut faire sa place aux anneaux, une épreuve où il maîtrise pleinement sa routine.

Il y a quelques semaines à peine, au début de septembre, il s’est justement faufilé jusqu’en finale aux anneaux et à la barre fixe lors du World Challenge, en Hongrie. Il avait alors respectivement pris les huitième et sixième places. Et en mai, en Slovénie, il avait terminé au quatrième rang aux barres parallèles.

Pellerin compile également de bons résultats. L’an dernier, à peine entré dans l’équipe canadienne, il avait participé à la finale au cheval d’arçons lors du World Challenge, en Hongrie. Il est d’ailleurs le champion natio­nal en titre à cet appareil.

L’athlète de Lévis souhaite aussi participer à la finale dimanche prochain.

 


Thierry Pellerin

Lévis | 20 ans

Club : Gymnamic, à Charny

Discipline favorite : Cheval d’arçons

Champion national en titre au cheval d’arçons, il fait ses débuts aux Championnats du monde à Montréal. Il ne compte qu’une année d’expérience dans la catégorie senior et il se démarque déjà sur la scène mondiale. En 2016, il avait représenté le Canada en finale du cheval d’arçons à la Coupe World Challenge de Szombathely, en Hongrie. Parmi l’élite mondiale, il avait terminé au 8e rang.

Résultats :

  • Coupe World Challenge de Szombathely en Hongrie : 26e (septembre 2017)
  • Coupe World Challenge de Koper en Slovénie : 14e (mai 2017)
  • Coupe World Challenge de Szombathely en Hongrie : 8e (octobre 2016)
 

René Cournoyer

Repentigny | 20 ans

Club : Gymnika (Repentigny)

Discipline favorite : sol

Membre de l’équipe canadienne senior depuis 2015, il a participé à plusieurs compétitions internationales. Dès son arrivée parmi l’élite mondiale, il a représenté le pays aux Championnats du monde à Glasgow, en Écosse. Chez les juniors, il s’était démarqué en remportant de nombreuses médailles. Il est habile sur tous les appareils, mais sa discipline de prédilection demeure les exercices au sol. En 2016, il avait pris part aux compétitions tests des Jeux olympiques de Rio, où il avait fini au 61e rang.

Résultats :

  • Coupe World Challenge de Szombathely en
  • Hongrie (septembre 2017) : 8e aux anneaux, 9e aux barres parallèles, 6e à la barre fixe
  • Coupe World Challenge d’Osijek en Croatie (mai 2017) : 6e au cheval d’hs
  • Coupe World Challenge de Koper en Slovénie (mai 2017) : 14e au sol, 5e aux anneaux, 4e aux barres parallèles, 26e à la barre fixe

 

Les athlètes canadiens

Ellie Black

Thierry Pellerin et René Cournoyer vont participer à une compétition d’envergure internationale devant leurs proches.
Photo AFP

Halifax (N-É) | 22 ans

La quintuple championne canadienne cumule les prestations époustouflantes. À Rio, l’été dernier, elle avait terminé au 5e rang au concours multiple. À Londres, en 2012, elle avait contribué à la 5e position en équipe. Aux Jeux panaméricains de 2015, à Toronto, elle avait gagné 5 médailles, dont 3 d’or. Elle est devenue l’athlète féminine canadienne la plus titrée de l’événement.


Zachary Clay

Thierry Pellerin et René Cournoyer vont participer à une compétition d’envergure internationale devant leurs proches.
Photo AFP

Chiliwach (C-B) | 22 ans

Champion canadien en 2017 au concours multiple. Il a tout raflé aux Championnats canadiens. Il a remporté le titre à la table de saut, l’argent au cheval d’arçons, le bronze aux anneaux et à la barre fixe.


Scott Morgan

Thierry Pellerin et René Cournoyer vont participer à une compétition d’envergure internationale devant leurs proches.
Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean

Vancouver (C-B) | 28 ans

Quadruple médaillé aux Jeux du

Commonwealth en 2014. Aux Jeux olympiques de Rio, l’an dernier, il avait pris la 14e place au saut et la 18e au sol.


Jackson Payne

Thierry Pellerin et René Cournoyer vont participer à une compétition d’envergure internationale devant leurs proches.
Photo AFP

Calgary (Alb) | 26 ans

Depuis son retour à la compétition en 2014, il est un des meneurs de l’équipe canadienne.

Son épreuve de prédilection est la barre fixe.


Kevin Lytwyn

Thierry Pellerin et René Cournoyer vont participer à une compétition d’envergure internationale devant leurs proches.
Photo AFP

Stoney Creek (Ont) | 26 ans

Vétéran de l’équipe canadienne, il compte six participations aux Championnats du monde. Il y a un mois, en

Bulgarie, il a pris le 8e rang à la barre fixe.


Brooklyn Moors

Thierry Pellerin et René Cournoyer vont participer à une compétition d’envergure internationale devant leurs proches.
Photo courtoisie

Cambridge (Ont) | 16 ans

Recrue au sein de la formation nationale, son élégance et ses qualités artistiques lui ont déjà valu une médaille de bronze au concours multiple à l’International Gymnix et à Élite Canada cette année.


Shallon Olsen

Thierry Pellerin et René Cournoyer vont participer à une compétition d’envergure internationale devant leurs proches.
Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean

Surrey (C-B) | 17 ans

Elle figure parmi l’élite mondiale au sol et au saut. À la table de saut, elle est d’ailleurs la championne en titre aux championnats canadiens depuis 2015. L’été dernier, elle avait pris le 8e rang dans cette discipline à Rio.


Isabela Onyshko

Thierry Pellerin et René Cournoyer vont participer à une compétition d’envergure internationale devant leurs proches.
Photo AFP

Brandon (Man) | 19 ans

Elle s’était démarquée sur la poutre à Rio en participant à la finale. Elle y a pris le 8e rang. L’an dernier, elle a aussi gagné une médaille d’argent au concours multiple de la Coupe du monde de Stuttgart, en Allemagne.