/news/health
Navigation

La fin de l’Hôpital Saint-Luc ce dimanche

C’est par cette passerelle que les patients en civière seront transportés de l’Hôpital Saint-Luc au CHUM dimanche. Le déménagement devrait durer de 7 h à 12 h 15.
Photo Hugo Duchaine C’est par cette passerelle que les patients en civière seront transportés de l’Hôpital Saint-Luc au CHUM dimanche. Le déménagement devrait durer de 7 h à 12 h 15.

Coup d'oeil sur cet article

Environ 160 patients de l’Hôpital Saint-Luc à Montréal traverseront en civière une passerelle intérieure vers le nouveau CHUM, dont l’urgence ouvrira officiellement ses portes ce dimanche.

Ce sera le premier de trois déménagements de patients vers le nouveau mégahôpital du centre-ville. Les premiers patients partiront vers 7 h. Si tout se déroule comme prévu, les portes de l’Hôpital Saint-Luc seront verrouillées à 12 h 15, en vue de sa démolition prochaine.

« Le patient qui part du plus loin [à Saint-Luc] pour aller à la chambre la plus éloignée [du CHUM], en tout, c’est moins de 10 minutes », rassure la PDG adjointe du CHUM, ​Danielle Fleury.

Plus simple

Ce dimanche, l’urgence de l’Hôpital Saint-Luc sera aussi fermée à 5 h, alors que celle du CHUM ouvrira simultanément ses portes pour la première fois.

Pour le président de l’entreprise Health Care Relocation, Patrick Moriarty, embauché par le CHUM pour le déménagement, celui de dimanche sera le moins compliqué.

Ceux des hôpitaux Hôtel-Dieu et Notre-Dame, à venir en novembre, seront plus complexes, car ils nécessiteront des transports de patients en ambulance.

« L’accès à l’hôpital est difficile, à cause du centre-ville et du trafic », reconnaît M. Moriarty, à propos du CHUM.

Le mégahôpital est le plus gros en superficie des 450 déménagements que l’entreprise a faite dans sa carrière.

Afin de simplifier ce premier déménagement, les dirigeants de l’hôpital s’attendent à ce que l’Hôpital Saint-Luc ne soit qu’à 50 % de sa capacité, soit la moitié de ses quelque 330 lits. Mercredi, l’établissement affichait un taux d’occupation de 55 %.

Pas d’ambulance

Depuis trois semaines, les patients qui arrivent en ambulance ont été graduellement redirigés vers un autre hôpital montréalais.

« On se prépare à ce jour-là depuis des années. On est prêts », soutient Mme Fleury, qui ajoute qu’environ 400 employés travailleront pour le déménagement, soit le double d’un dimanche normal.

Chaque patient en transport sera notamment accompagné d’une infirmière.

Même si tout semble prêt, le personnel reste « stressé » en vue du déménagement selon Guy Brochu, président du Syndicat des professionnels en soins de santé du CHUM.

Selon lui, le nouvel hôpital apportera « énormément d’ajustements » pour le personnel soignant, qui devra se rendre à un nouveau lieu de travail alors que des unités de trois hôpitaux seront combinées dans un seul endroit.