/opinion/columnists
Navigation

Touche pas à mon arme!

Touche pas à mon arme!
Photo d’archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

S’il y a une phrase que je ne peux plus entendre, c’est celle martelée par les mordus d’armes à feu lorsqu’ils veulent discréditer tous ceux qui militent pour un meilleur contrôle.

« Guns don’t kill people, people kill people. »

Les armes à feu ne tuent pas les gens, ce sont des gens qui tuent des gens...

DES ARGUMENTS BIDON

Pensez-vous vraiment que le fou de Las Vegas aurait pu commettre un tel massacre avec un revolver ou un couteau ?

Et croyez-vous sincèrement que si les gens qu’il visait avaient été armés, le bilan aurait été moins lourd ?

Le gars était à des centaines de mètres du lieu où se déroulait le Festival de musique country !

Il possédait un véritable arsenal ! Il était comme un soldat nazi pendant le Débarquement, juché sur une falaise escarpée et mitraillant des fourmis qui se déplaçaient devant lui !

Devra-t-on traîner avec soi un fusil d’assaut équipé d’une lunette de visée chaque fois qu’on assiste à un événement public, au cas où un tireur fou assis sur le toit d’un gratte-ciel nous prendrait pour cible ?

Ces arguments bidon ne tiennent pas debout deux secondes...

« Pourquoi ne pas interdire les automobiles, alors ? m’a demandé un lecteur hier. Beaucoup de gens se font écraser par des autos ou des camions, c’est le nouveau modus operandi des terroristes. »

Effectivement, le terroriste de Nice a tué 86 personnes avec un camion réfrigéré. Mais, contrairement à une auto, il n’y a aucune raison logique de vendre des armes semi-automatiques à des civils.

Vous allez chasser le lapin avec un AR-15, vous ?

UN TEXTE SACRÉ

Et lâchez-moi le deuxième amendement de la Constitution américaine !

La Constitution n’est pas un texte sacré qu’il faut vénérer les yeux fermés...

C’est quand même ironique : les gens qui s’agenouillent devant la Constitution sont les premiers à dénoncer ceux qui s’agenouillent devant la Bible ou le Coran... Entre un patriote aveugle et un bigot aveugle, il n’y a pas grande différence.

C’est la même révérence sotte, la même dévotion stupide à un ensemble de règles considérées comme intouchables.

Une Constitution, ça se change. C’est un texte qui a été rédigé pour être au service des hommes, pas le contraire.

C’est d’ailleurs ce qui la différencie d’un texte sacré.

Vous me direz qu’interdire les armes d’assaut ne changerait rien, vu que les bandits trouveront toujours le moyen de s’en procurer.

Est-ce à dire qu’il faut légaliser tout ce qui est illégal ?

On va légaliser la porno juvénile, de toute façon, les pédos qui veulent en regarder en trouveront toujours, alors...

Idem pour l’héro et le fentanyl.

Et on va ouvrir les frontières, car il y aura toujours des gens qui réussiront à les traverser sans se faire prendre...

RIEN À FAIRE ?

« On ne peut rien faire contre ce type d’attentat », ont dit certains spécialistes de la sécurité, hier.

Euh, oui, les Américains peuvent faire quelque chose : rendre l’accès à ce type d’armes plus difficile.

Est-ce une solution miracle ? Bien sûr que non.

Mais ce n’est pas parce qu’on ne peut régler un problème une bonne fois pour toutes qu’il ne faut rien faire.