/sports/hockey/canadien
Navigation

«Un but chanceux» -Robin Lehner

Brendan Gallagher a mis le gardien des Sabres Robin Lehner à l’épreuve.
Photo AFP Brendan Gallagher a mis le gardien des Sabres Robin Lehner à l’épreuve.

Coup d'oeil sur cet article

BUFFALO | Le gardien Robin Lehner aurait bien aimé ne pas se rendre en tirs de barrage, lui qui a éprouvé des ennuis à ce chapitre la saison dernière.

Jonathan Drouin lui a servi toute une feinte pour le déjouer. Et Paul Byron l’a aussi déjoué, mais a touché le poteau.

Quand une journaliste de Buffalo l’a félicité pour son arrêt aux dépens du petit attaquant, Lehner l’a vite corrigée : ce n’était pas un arrêt, il a touché le poteau.

Lehner ruminait surtout le but de Phillip Danault en désavantage numérique. « C’est un jeu rapide qui est arrivé en une fraction de seconde et c’est frustrant, a-t-il lancé. C’est un but chanceux. »

Optimiste malgré tout

Chanceux ou pas, c’est le résultat qui compte, et le Canadien a pu se sauver avec la victoire avec un Carey Price étincelant encore une fois.

« Si on joue de cette façon, on va gagner notre bonne part de matchs cette saison, se consolait Lehner. On a utilisé notre vitesse et créé plusieurs bonnes chances de marquer. C’est très encourageant. »

« Une soirée spéciale »

C’était d’ailleurs le discours entendu partout dans le vestiaire des Sabres, un club qui se croit enfin capable, sous la férule de l’entraîneur Phil Housley et son nouveau système plus dynamique, de sortir des bas-fonds du classement.

Jason Pominville est un de ceux-là. « C’était une soirée spéciale et j’aurais bien aimé qu’on s’en tire avec la victoire, a confié l’attaquant québécois. On a fait plusieurs bonnes choses. Jack Eichel m’a fait une superbe passe. On a créé beaucoup de chances de marquer, on contrôlait très bien la rondelle. Si on travaille ainsi soir après soir, on va se donner de bonnes chances de gagner. On doit bâtir là-dessus. C’est un style de jeu que les partisans vont apprécier. On lance beaucoup au filet et on bouge beaucoup. »

Pominville a souligné le travail des deux gardiens dans un match ponctué de 85 tirs au but. « Lehner et Price ont été très bons », dit-il.

Jeu brouillon

Eichel a aussi parlé du bon travail des Sabres, mais aurait aimé que l’avantage numérique soit moins brouillon, ce qui a coûté le but qui a donné la victoire au Canadien.

« On devra travailler là-dessus au cours des prochains jours », dit-il.