/sports/racing
Navigation

Un pilote d’hélico au mondial de karting

Christian Gysi se mesurera aux 80 plus rapides pilotes de la planète sur la piste de South Garda en Italie, du 11 au 14 octobre.
Photo courtoisie APKLQ Christian Gysi se mesurera aux 80 plus rapides pilotes de la planète sur la piste de South Garda en Italie, du 11 au 14 octobre.

Coup d'oeil sur cet article

Un pilote d’hélicoptère de profession représentera le Canada au championnat mondial de karting Rok shifter qui aura lieu du 11 au 14 octobre sur la piste de South Garda, située à Lonato del Garda, en Italie.

Christian Gysi a obtenu son laissez-passer pour la plus importante épreuve de karting de la planète grâce à une victoire lors de la finale de la Coupe du Québec disputée dimanche dernier à Mont-Tremblant. Il a devancé son plus proche rival, Dany St-Hilaire, par un peu plus de deux secondes.

« C’est très valorisant de pouvoir participer à un championnat du monde. Je suis très fébrile. Un peu stressé, car je ne sais pas comment ça va se dérouler et que c’est beaucoup d’organisation, mais une fois assis dans le kart je vais pouvoir me concentrer sur ce qui est vraiment important : la course elle-même », affirme le Victoriavillois de 35 ans.

M. Gysi a toujours été avide de sensation forte. À l’âge de 16 ans, il désirait obtenir une motocyclette. Puisque ses parents considéraient le sport trop dangereux, ils ont choisi de lui acheter un kart. Il a d’abord rêvé de gravir les échelons et de devenir pilote de Formule 1, mais a dû se raviser, faute de financement.

« J’ai été élevé sur une ferme. J’avais beau avoir de bons résultats, je n’avais pas l’argent ni les contacts pour aller bien loin. Je me suis rapidement fait à l’idée que la course ne resterait qu’un hobby, explique-t-il. Pour moi, de représenter mon pays à l’étranger, c’est un rêve qui se réalise. »

Face à Rubens Barichello

Au total, 80 pilotes prendront le départ du Championnat mondial Rok shifter. De ce nombre, 40 participeront à l’épreuve finale du 14 octobre. Christian Gysi se retrouve en terrain inconnu et a du mal à évaluer ses chances de l’emporter. On lui a toutefois confirmé qu’il devra notamment se mesurer au Brésilien Rubens Barichello, ancien coéquipier du multiple champion de F1 Michael Schumacher, chez Ferrari.

« C’est la première année que je course dans cette classe, la plus forte en karting. Je ne sais pas trop à quoi m’attendre, mais je sais que ça va aller vite. Le kart a six vitesses et il peut atteindre 165 km/h », confirme le pilote.

Puisqu’il n’a pas de commanditaire, Christian Gysi a lancé une campagne de sociofinancement sur Gofundme afin d’amasser les sommes qui lui permettront de payer son équipe technique et d’acheter des pièces de rechange et des pneus.