/sports/hockey/canadien
Navigation

« On aurait eu besoin d’un peu de chance » – Claude Julien

« On aurait eu besoin d’un peu de chance » – Claude Julien
Photo d'archives, Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Le Canadien a encaissé une quatrième défaite d’affilée, cette fois-ci en prolongation, mais Claude Julien a aimé ce qu’il a vu de sa troupe.

« On s’en va dans la bonne direction, a-t-il commencé par dire lors de son point de presse. On en a assez fait pour récolter la victoire. On aurait eu besoin d’un peu de chance. C’est toutefois à nous de la créer. Il ne faut pas se décourager. »

Après avoir vu son club ne marquer que quatre petits buts lors des quatre premiers matchs de la saison, Julien s’est réjoui de cette production de trois buts face aux Maple Leafs, dont les premiers de la saison de Jeff Petry, d’Alex Galchenyuk et de Jonathan Drouin.

« Une production de trois buts, c’est assurément un pas dans la bonne direction, a-t-il répété. Malheureusement, on en a accordé quatre à nos rivaux ! Carey (Price) a joué de malchance sur le premier but de Matthews, perdant légèrement l’équilibre tout juste avant que le tir soit effectué. Il est évident qu’on doit réduire le nombre de buts accordés et le nombre d’erreurs commises. »

Éloges pour Mete

Julien a souligné que Galchenyuk avait joué avec plus d’énergie, ce qui ne l’a pas empêché de le laisser au sein du quatrième trio complété par Jacob De La Rose et Ales Hemsky.

Il a de nouveau eu de bons mots pour le jeune défenseur Victor Mete, qui a bien paru face à la puissante attaque des Maple Leafs, un club qui a enregistré un total de 26 buts en cinq matchs cette saison.

Mete a été employé durant plus de 22 minutes et il a bloqué six tirs.

« Nous sommes extrêmement satisfaits de son rendement, a dit l’entraîneur-chef. Je n’ai aucune raison de croire qu’on le retournera à son équipe junior, même si on ne peut jurer de rien dans la LNH. »

Malgré ce mauvais début de saison, Julien semble plutôt calme. Du moins, devant la presse.

« Tout cela fera de nous une meilleure équipe. On doit toutefois commencer par faire tourner le vent... »