/sports/hockey/canadien
Navigation

Hemsky cherche son rôle

Hemsky cherche son rôle
Photo Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

SAN JOSE | Ales Hemsky représentait un projet pour Marc Bergevin. Au salaire d’un million, le Tchèque de 34 ans pouvait devenir un fabuleux investissement ou un coup manqué.

Pour l’instant, l’option du mauvais pari semble la plus plausible. Hemsky n’a rien fait pour faire passer son directeur général pour un génie. En uniforme dans quatre des cinq premières rencontres des siens, l’ancien des Stars de Dallas a toujours des zéros dans la colonne des buts, des passes et des points. Il n’a décoché que deux petits tirs et il a écopé de quatre punitions mineures.

À sa sortie de l’entraînement au SAP Center de San Jose lundi, Hemsky a dressé un bilan très réaliste de ses premiers jours avec le Canadien.

« C’est difficile, je ne peux pas mentir, a raconté le numéro 83. Nous devons tous mieux jouer, pas juste moi. Nous n’avons pas encore joué 60 bonnes minutes durant un match. Il y a eu des étincelles, mais rien de régulier. Nous devons jouer en équipe. »

Dans les premiers jours du camp, Hemsky a obtenu la première audition au sein du premier trio avec Jonathan Drouin et Max Pacioretty. Il n’a pu garder sa place. Claude Julien l’a muté à l’aile droite du quatrième trio depuis le premier match de la saison contre les Sabres, à Buffalo.

Faible utilisation

Sans crier son mécontentement, on peut facilement deviner qu’Hemsky n’est pas trop heureux de son sort. Il se retrouve au sein d’un drôle de quatrième trio avec Alex Galchenyuk et Torrey Mitchell ou Jacob de la Rose au centre.

« Oui, je cherche ma place avec le Canadien, a-t-il répondu. On peut dire ça. Mais ça ne doit pas me déranger si je joue au sein du premier trio ou du quatrième. C’est à moi de trouver mon rôle et ma place. Je trouve ça difficile en ce moment.

« Je n’ai pas de problème avec le système de Claude [Julien], a-t-il continué. Je n’ai juste pas trouvé mon rôle. Je tente de comprendre où je cadre au sein de l’équipe. »

À ses quatre premiers matchs, Hemsky n’a jamais joué plus de 12 minutes.

« Quand tu joues moins, c’est plus difficile d’avoir de bons chiffres, a-t-il rappelé. C’est la logique. Tu as besoin de grandes responsabilités pour amasser des points.

« Tu dois savoir quel est ton rôle au sein de l’équipe, a-t-il renchéri. Pour l’instant, je joue au sein du quatrième trio. Je dois m’y habituer. Je n’ai pas à me dire que je dois marquer 20 ou 30 buts à la fin de la saison. J’aimerais y parvenir, mais je devrai apporter d’autres éléments. Je dois faire mon travail et je ne peux pas me laisser distraire. »

Missions défensives

Julien n’a toutefois pas démissionné complètement avec lui en l’utilisant régulièrement en supériorité numérique. Il vient d’ailleurs au quatrième rang chez les attaquants de l’équipe avec un temps de jeu moyen de 2 min 46 s. Mais Hemsky n’a pas parlé de cette statistique.

S’il a déjà connu trois saisons de 60 points et plus avec les Oilers d’Edmonton, Hemsky avait ralenti considérablement avant d’arriver à Montréal. À ses trois dernières campagnes avec les Stars, il a récolté seulement 7 points (en 15 matchs), 39 points et 32 points.

Il sait que ses meilleures saisons sont derrière lui. Et il se dit confortable à l’idée de remplir des missions plus défensives. À condition que le mandat soit clair.

« Comme je le dis, je dois accepter mon sort, a mentionné Hemsky. C’est ça qui est ça. C’est une longue année. J’ai déjà joué au sein du troisième trio à Dallas avec Radek Faksa et Antoine Roussel. Nous prenions plusieurs mises en jeu en territoire défensif et nous étions sur la glace contre les meilleurs trios de l’équipe adverse. Je n’avais aucun problème avec ce mandat puisque je connaissais mon rôle. En ce moment, je cherche mon rôle. »

Avant le match de samedi face aux Maple Leafs à Montréal, Julien avait réitéré sa foi en Hemsky, disant que c’était une question de temps avant qu’il ne prenne son envol.

Hemsky aura intérêt à voler rapidement. Le CH n’a pas été patient avec Mark Streit, qui constituait également un pari de Bergevin.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.