/entertainment/comedy
Navigation

Il y a près de 25 ans: Patricia Tulasne dit avoir été agressée par Gilbert Rozon

Patricia Tulasne
photo d’archives

Coup d'oeil sur cet article

La comédienne Patricia Tulasne soutient avoir été agressée par Gilbert Rozon en 1994.

«Premièrement, je voudrais mettre quelque chose au clair: je n’ai jamais prononcé le mot "viol", j’ai toujours parlé de relation non désirée. Pour moi, il y a une petite nuance, un viol c’est plus traumatisant, il me semble que ce j’ai vécu, mais c’était très clairement une relation non désirée», a-t-elle dit jeudi en entrevue.

À l’époque, Patricia Tulasne travaillait pour Juste pour Rire. Elle jouait dans la pièce de théâtre Le dîner de cons. Le soir de la dernière représentation, il y avait une petite fête dans un restaurant.

«Au moment de partir, je n’avais pas ma voiture, elle était au garage. Il m’a proposé comme on habitait dans le même quartier de me raccompagner, alors j’ai accepté et on est partis. Jusque-là, tout allait bien», a-t-elle raconté.

L’actrice ajoute qu’elle ne connaissait pas vraiment Rozon à l’époque.

«Après être arrivés chez moi, c’est là qu’il me demande s’il pouvait monter dans mon appartement. Je lui ai dit non, que je devais aller promener mon chien et que je devais me lever tôt le lendemain. Il m’a répondu pas de problème, je vais aller promener ton chien», s'est souvenu la comédienne.

L’actrice s’est dit qu’elle irait promener son chien avec lui et qu’il finirait bien par partir. Après une promenade d’environ une heure ou une heure trente, selon Patricia Tulasne, il l’a à nouveau raccompagnée chez elle et c’est là qu’il serait entré de force dans l’appartement de la comédienne.

«Il m’a plaqué contre un mur, il m’a déboutonné ma robe et puis, voilà. On ne sait pas comment réagir quand ces choses-là nous arrivent, a mentionné Patricia Tulasne. Je travaillais pour lui, c’est un homme puissant. Et finalement, je me dis, je vais céder, ça va prendre 10 minutes et il va s’en aller, il va me foutre la paix et je vais être débarrassée.»

Elle l’a recroisé peu de temps après dans un vernissage et c’est à ce moment qu’elle a réalisé la mesure de «son dysfonctionnement», puisqu’il serait venu lui parler pour lui dire qu’il était désolé de ne pas l’avoir rappelée.

«C’est là que j’ai compris que pour lui, dans sa tête, on avait passé une soirée romantique, je ne sais pas. C’est là que j’ai compris que cet homme-là est malade!», s’est-elle exclamée.

Patricia Tulasne affirme qu’elle n’a pas porté plainte parce qu’elle croit que ça ne donne pas grand-chose. D’ailleurs à l’époque, elle se voyait dans la position de la coupable, alors qu’elle était la victime. Elle craignait de se faire dire «tu as couché avec, tu l’as cherché», elle n’en a aussi parlé à personne.

«Je ressentais une espèce de honte et de culpabilité que lui devrait ressentir, mais visiblement lui, ça ne le dérangeait pas», a-t-elle dit.

C’est la vague de dénonciations contre Gilbert Rozon qui a donné le courage à Patricia Tulasne de raconter ce qui lui est arrivé.