/entertainment/comedy
Navigation

Inconduite sexuelle: quatre victimes présumées de Gilbert Rozon bientôt rencontrées par le SPVM

ARTS-ZOOFEST GILBERT ROZON
TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Quatre victimes présumées de l’homme d’affaires Gilbert Rozon se sont manifestées jeudi auprès du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Elles seront rencontrées dans les prochains jours selon leur emploi du temps.

Aucune enquête officielle n’est pour le moment ouverte les concernant.

Il faut rappeler que Gilbert Rozon fait l’objet d’une enquête à la suite du dépôt d’une plainte relativement à une agression sexuelle qui serait survenue à Paris en 1994.

Neuf femmes ont aussi raconté au quotidien Le Devoir et au 98,5 FM avoir été agressées sexuellement par l’homme d’affaires sur une période allant des années 1980 à 2016.

Une trentaine de dénonciations au SPVM

Par ailleurs, le SPVM a reçu au moins 30 appels dans la journée de jeudi pour des dénonciations d’agression sexuelle.

Le service de police a ouvert une ligne téléphonique qui permet aux victimes de communiquer avec un enquêteur de la Section des agressions sexuelles, au 514 280-2079. Cette ligne téléphonique temporaire est en service de 7 h à 22 h, du lundi au vendredi.

«Toutes les plaintes»

Dans un mémo envoyé à ses agents, le directeur du SPVM, Philippe Pichet, a rappelé l’importance de traiter «toutes les plaintes».

«Le dévoilement demeure la plus grande épreuve et nous allons offrir le meilleur soutien possible à ces personnes», a-t-il écrit aux policiers.