/finance/business
Navigation

Gilbert Rozon va céder Juste pour rire

Gilbert Rozon
Photo d'archives Gilbert Rozon

Coup d'oeil sur cet article

Gilbert Rozon tente le tout pour éviter que l’empire de l’humour qu’il a érigé brique par brique ne s’écroule autour de lui. Le fondateur du Groupe Juste pour rire a confirmé vendredi qu’il se départirait de toutes ses actions dans l’entreprise, vendredi, deux jours après sa démission.

Son départ et la nomination d’une nouvelle direction et d’un nouveau conseil d’administration n’auront pas suffi.

Vendredi, plusieurs acteurs du milieu de l’humour ont annoncé qu’ils avaient l’intention de boycotter les activités de Juste pour rire tant et aussi longtemps que Gilbert Rozon en serait le propriétaire.

Agressions

Accusé d’agressions sexuelles par au moins une dizaine de femmes, le magnat du rire vendra l’entreprise en espérant qu’elle lui survive.

Le porte-parole de Juste pour rire, Jean-David Pelletier, a toutefois indiqué qu’il n’était pas possible de connaître l’identité du ou des acheteurs, ni à quel moment cette transaction serait complétée.

En coulisse, on n’écarte pas que M. Rozon cède ses actions à l’un des nombreux membres de sa famille travaillant au sein de l’organisation. Ces actions pourraient être vendues ou données, a-t-on laissé entendre.

Festival

Président du Festival Juste pour rire, un organisme à but non lucratif indépendant du Groupe Juste pour rire, l’ex-premier ministre Pierre Marc Johnson avait dit souhaiter que le festival de l’été prochain ne soit pas perturbé par ces allégations.

«Gilbert Rozon a décidé d’être à distance de Juste pour rire, il a décidé de le faire pour la direction et [maintenant] en ce qui a trait aux actions», a-t-il simplement commenté vendredi.

Le Groupe Juste pour rire est le principal fournisseur du Festival.