/news/currentevents
Navigation

Une femme agressée et laissée pour morte à Tadoussac

Coup d'oeil sur cet article

Une octogénaire grièvement blessée a été laissée pour morte après avoir été sauvagement battue, mardi, dans sa résidence de Tadoussac.

L’agression est survenue vers 19 h 30 sur la rue de la Coupe de l’Islet, près de la rue du Bord de l’Eau.

La victime est toujours hospitalisée aux soins intensifs de l’hôpital de Chicoutimi. Veuve depuis le décès de son mari en 2008, elle habitait seule, selon les informations obtenues.

Selon TVA Nouvelles, elle souffre de plusieurs fractures et d’une hémorragie au cerveau. Une photo de son visage tuméfié a été partagée publiquement, hier, sur les réseaux sociaux.

La fenêtre arrière du sous-sol de la résidence aurait été fracassée. Malgré le désordre, les policiers de la Sûreté du Québec ignorent s’il s’agit d’un vol qui a mal tourné.

La sœur de la victime n’a pas voulu commenter. Sa petite-fille non plus. « Nous avons besoin de repos », a-t-elle simplement mentionné.

« Pas de pitié »

Le maire de Tadoussac a toutefois dénoncé cette violence gratuite envers une aînée de la petite municipalité de 850 personnes.

« Je la connais. Son mari a déjà été maire. Je n’ai pas de pitié pour des individus qui font ça. Ça devrait être la loi du talion. On n’est pas habitué de voir ça. Les personnes âgées ont peur. C’est inconcevable comme attaque », a mentionné Hugues Tremblay.

Enquête

L’enquête se poursuit et aucune description d’un suspect n’est disponible pour le moment. Le 31 mars dernier, deux individus s’étaient introduits dans la résidence d’un couple de personnes âgées à Sacré-Cœur, à une quinzaine de kilomètres de Tadoussac.

Les malfaiteurs les avaient volés et séquestrés. Rien ne permet toutefois de relier les deux crimes pour l’instant.

– Avec TVA Nouvelles