/news/society
Navigation

Léa Clermont-Dion porte plainte contre Michel Venne pour agressions sexuelles

Lise Payette l'aurait incitée à se taire

Léa Clermont-Dion porte plainte contre Michel Venne pour agressions sexuelles
Sébastien St-Jean / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

L’animatrice et auteure Léa Clermont-Dion affirme avoir déposé une plainte à la police mercredi contre Michel Venne, journaliste et fondateur de l’Institut du Nouveau Monde, pour agressions sexuelles.

Les événements remonteraient à l’année 2008, alors que Mme Clermont-Dion avait 17 ans et qu’elle travaillait pour l’Institut du Nouveau Monde pour l’été. Michel Venne était son patron.

«C’est un intellectuel, journaliste et fondateur de l’Institut du Nouveau Monde, une organisation politique de participation citoyenne. [...] Je déchante un peu quand je constate que mon idole est étrange et déplacée. Je déchante tout court quand je me fais agresser. Je ne comprends pas ce qui m’arrive, je suis sous le choc. Je quitte mon emploi, bouleversée et cynique. Mon idole est mon ennemi. Je le déteste et le méprise.»

Michel Venne en 2011
Eric Bolte/Agence QMI
Michel Venne en 2011

 

Dans un long message publié sur sa page Facebook, l’activiste explique que si la dénonciation a pris plusieurs années, ce serait entre autres en raison de l’implication de Lise Payette.

Léa Clermont-Dion affirme qu’à l’époque du mouvement agression non-dénoncée, en 2014-2015, elle avait fait une première sortie publique, sans toutefois nommer publiquement son agresseur. Comme les rumeurs circulaient dans le milieu médiatique, la chroniqueuse au journal Le Devoir Lise Payette lui aurait téléphoné et l’aurait incitée à se rétracter. La féministe, que Léa Clermont-Dion idolâtrait à l’époque, lui aurait fait signer une lettre.

«Elle me dit que j’ai fait du tort à un ami. Cet ami, c’est Michel Venne qui brigue la direction du journal Le Devoir. Par ma faute, il n’aura pas le poste, me dit-elle. J’ai “brisé cet homme, sa famille”. Elle me demande de me rétracter, car “après tout, je n’ai pas été violée”. Elle me demande de signer une lettre réfutant les faits.»

Lise Payette
Léa Clermont-Dion porte plainte contre Michel Venne pour agressions sexuelles
Photo Le Journal de Montréal, Chantal Poirier

 

Deux ans plus tard, dans la foulée du mouvement #MoiAussi, Léa Clermont-Dion a décidé de dénoncer et de porter plainte à la police. Vous pouvez lire son message complet ici.

Réaction de M. Venne

M. Venne a réagi sur sa page Facebook aux allégations dont il est la cible.

«J’ai pris connaissance des allégations circulant à mon endroit, a-t-il écrit. Je nie avoir agressé sexuellement Léa Clermont-Dion. Puisqu’une plainte aurait été déposée, il est préférable pour le moment de laisser le processus d'enquête suivre son cours. Entre-temps, je suspends mes activités professionnelles et mes collaborations avec les organisations avec lesquelles je suis lié, en particulier l’Institut du Nouveau Monde dont j’ai quitté la direction générale en mars dernier.»